"Petite virée entre amis"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Petite virée entre amis"

Message  Siméon Pouchkine le Ven 19 Avr - 21:58

Siméon Pouchkine était un homme discret. Aussi discret que la petite troupe d'"amis" qui l'accompagnait. Malgré leurs grands sacs de voyage ils avaient pu passer relativement inaperçus parmi la foule des badauds qui se pressaient contre les barrières de police pour apercevoir les dirigeants du continent nord.
Siméon gardait un air sérieux. Il avait réussi à obtenir pour lui et ses amis des badges pour travailler en tant que personnel de service au sein du sommet. Une opportunité en or pour ce jeune homme plein de ressources.Arrivés à l'entrée de service, ils rejoignirent le camarade responsable du personnel qui vint les chercher. Ils étaient déjà en retard, inutile de perdre encore du temps avec les contrôles et l'habituel laïus que servait le chef aux nouveaux venus. Le jeune homme fut envoyé illico aux vestiaires pour enfiler leur tenue de service : sobre à la mode valdiske, mais chic tout de même.
Puis ce fut l'entrée dans la grande salle. Equipée d'un chariot de service, la bande d'amis servait les invités, mais avait du mal à retenir leur émotion et leur stress devant un tel parterre de personnalités, toutes richement vêtues...
avatar
Siméon Pouchkine
Camarade

Messages : 7
Date d'inscription : 19/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Attentat à la conférence d'Eriagrad

Message  Siméon Pouchkine le Dim 21 Avr - 14:41

avatar
Siméon Pouchkine
Camarade

Messages : 7
Date d'inscription : 19/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Petite virée entre amis"

Message  Siméon Pouchkine le Lun 22 Avr - 0:02

Une cohorte de voiture de police de la PPV pourchassait le véhicule des "partisans du Don" depuis quelques dizaines de kilomètres déjà, sur la route de Maskva. Siméon ne cessait de taper sur le repose-tête du chauffeur.

Allez ! Accélère ! Ils vont finir par nous rattrapper. Nous devons atteindre... Oui ! Ca y est, nous y sommes !

Les quatre bonhommes avaient repéré la cible de leur empressement : une station service d'Etat située non-loin de l'aéroport de Maskva. La voiture vira dans un grand crissement de pneus et se gara sur le parking. Siméon avait abandonné son pistolet en sortant de la conférence pour s'échapper plus discrètement, mais il avait prévu deux autres armes dans leur véhicule pour la suite du programme. Le commando s'extirpa de la voiture et pénétra dans la station service, maitrisant les employés qui furent tenus en joue. Le temps de vérouiller la porte d'entrée et le lieu était cerné par la maison poulaga.
Tenant un pistolet braqué vers la tête d'une jeune serveuse, Sémion s'écria par la fenêtre :


Nous voulons un avion prêt à décoller à l'aéroport et aucun policier sur le passage. Si vous intervenez vous aurez un bain de sang !
avatar
Siméon Pouchkine
Camarade

Messages : 7
Date d'inscription : 19/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Intervention du 1er Bataillon de parachutistes de la DVM

Message  Boris Koloskopy le Lun 22 Avr - 15:23

Le site de la prise d'otage avait été entièrement ceinturé par les unités de la PPV. Des centaines d'hommes en uniforme gris clair braquaient des carabines ou des pistolets de service sur la petite station service. Pour autant il n'était pas question de tirer. Les policiers étaient entrainés à viser juste, mais à cette distance une fusillade risquait de faire sauter les pompes à essence. Comment procéder alors ?

Une colonne de fourgons blindés militaires vint répondre à l'épineux problème. Des éléments du 1er bataillon de parachutistes de la DVM -- les commandos de la PPV militaire -- arrivaient depuis l'aéroport de Maskva où leur avion s'était posé dans la matinée. Une cinquantaine de soldats, armés et casqués sortirent alors des fourgons, équipés de fusils d'assaut et de masque à gaz.




Les soldats se répartirent alors rapidement : deux colonnes de douze hommes commencèrent à progresser le long des murs de la station, pendant que le reste des troupes patientait, en appui.
Bientôt le signal vint. Quatre parachutistes défoncèrent les portes avant et arrière du commerce et y jetèrent des grenardes lacrymogènes, puis les colonnes kaki s'engouffrèrent avec fracas et force tirs à l'intérieur. La confusion régna pendant 3 longues minutes, avant que les cris et les tirs cessent. Enfin, trois officiers sortirent du local, trainant un des preneurs d'otages par les pieds : celui-ci était visiblement mort, son corps balottant sur le sol, ses vêtements teintés de rouge. Ses compères suivirent, dans le même état. Puis deux otages furent sortis vivants, mais emmenés par les militaires en fourgon.
En quelques minutes, les parachutistes de la PPV avaient nettoyé la scène de tous ses protagonistes, et la colonne de fourgons repartait vers le nord, direction l'aéroport de Maskva pour un transfert au centre de Violëtgrad.



__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Commissaire au gouvernement de la République Populaire
Directeur de la PPV
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 396
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum