Réunion de l'Etat-Major sur la situation intermicronationale - 03/2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réunion de l'Etat-Major sur la situation intermicronationale - 03/2017

Message  Gueorgui Bourikov le Lun 13 Mar 2017 - 17:20

Bourikov, toutes medailles au poitrail, paradait le long de la table des cartes de la salle des opérations de l'Etat-Major. Il n'avait pas fait les choses a moitié en prévoyant un pot de Vodkoko et de Vaudka Oorenburg. Il attendait rien de moins que le Commissaire général aux forces armées qui leur ferait un court exposé sur la situation intermicronationale et les Brigades. Pendant ce temps-la, le général notait dans son agenda qu'il lui faudrait demander au Commissaire l'autorisation d'organiser une réunion de coordination avec ses collegues krasslandais, liberistanais et autres nations merksistes.

- Entrez, entrez, chers collegues. Servez-vous un verre ! La réunion va bientot commencer...

__________________________________
Général de l'Armée Violette
Chef d'Etat Major de l'Armée Violette
Chef d'Etat Major de la 3ème Armée - Front Ouest
avatar
Gueorgui Bourikov
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 89
Date d'inscription : 20/01/2014
Localisation : Etat-Major de l'Armée Violette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion de l'Etat-Major sur la situation intermicronationale - 03/2017

Message  Mikhaïl Diaghilev le Jeu 16 Mar 2017 - 0:07

Le général d'aviation Diaghilev s'était également rendu à la réunion pour suivre les opérations maintenant qu'il s'était remis de sa longue maladie. Il adressa un regard noir à Bourikov, qu'il détestait en tant que modéré car Bourikov avait été le président conservateur le plus virulent à l'égard des autres mouvements du violetisme.
avatar
Mikhaïl Diaghilev
Camarade

Messages : 109
Date d'inscription : 05/04/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion de l'Etat-Major sur la situation intermicronationale - 03/2017

Message  Konstantin Tsierneko le Dim 19 Mar 2017 - 15:27

Le Commissaire général aux Forces armées, Stanislav Brindsky, arriva en dernier. S'il n'était pas militaire, il avait représentait l'autorité politique à laquelle il entendait bien que tous les généraux se soumettent, ces derniers ayant la désagréable habitude de comploter contre le pouvoir en place. Il se dirigea vers la carte du Micromonde après avoir salué les différents chefs de l'Etat-Major présents à la réunion. La situation internationale n'était pas préoccupante, sauf en Francovie, mais la RPV avait perdu du terrain ces derniers mois, notamment en Russlavie.

Etaient également présents Nikolai Kharitchev, général et ancien président du Conseil, et Chen Xiohan, général et commandant du GAAP.


- Camarades-généraux, la situation militaire de la République est correcte. Nous avons maintenu en état notre importante force de frappe qui nous permet de défendre la Révolution de Violët et les camarades-citoyens valdisks. Mais nous avons, il faut l'admettre, perdu le conflit russlave, permettant aux tyrans tsaristes d'imposer leur joug et de réinvestir leurs palais. C'est un échec mais nous attendons la moindre faiblesse de la part du régime russlave pour venger nos camarades tombés et libérer la Russlavie. Le régime tsaristes n'est par ailleurs pas assez puissant pour représenter une menace d'envergure, sauf s'il s'associe avec d'autres états pour nous attaquer.

Si les Empires bellicistes comme Edoran et le Belondor ne sont plus que l'ombre de ce qu'ils étaient autrefois, le Zollernberg reste une menace préoccupante mais le gouvernement actuel, plutôt libéral, n'a pas de volontés expansionnistes vis-à-vis de la RPV. Il a même signé un traité avec la CSH alors que les deux pays étaient en froid depuis plusieurs années. L'autre menace du continent nord est le Kolozistan. Ce pays est loin de pouvoir rivaliser avec l'Armée Violette, mais il a à sa tête un dictateur sanguinaire qui ne va pas hésiter à développer son arsenal. Les merksistes sont par ailleurs en position de faiblesse, il nous faut les aider à reconquérir le pouvoir pour nous assurer de l'amitié du Kolozistan.
Plus au sud, la monarchie de Mézénas peut être également vue comme une menace, son souverain ayant voulu interdire l'idéologie merksiste-luniniste. Le Peuple l'en a heureusement empêché. La Francovie est tombée sous le joug d'une dictature jallanistes qui réprime violemment le mouvement merksiste, il s'agit donc d'une menace de première importance. Nous avons eu vent des volontés de certains pays, notamment du Zollernberg, de mener une attaque contre ce régime. Si une coalition internationale se constitue, le Valdisky devrait y participer.

En bref, camarades, si les menaces sont moins présentes et moins importantes qu'auparavant, elles existent toujours. Nous pouvons toujours compter sur nos alliés, notamment le Krassland et le Libéristant, mais il nous faut développer de nouvelles technologies pour assurer la sécurité du territoire valdisk. A ce titre, le camarade Diaghilev était en charge des programmes GSLE, SNV et FASM. Il m'apparait important qu'il soit reconduit à la direction de ces projets qui sont d'une grande importance pour l'Armée Violette et la RPV. Le camarade-général Bourikov, quant à lui, s'est vu confier la création de la Brigade de Défense du Merksiste du PVV.

Le Commissaire général, ayant fini de parler, attendait maintenant les question éventuelles de son auditoire.

__________________________________
Président du Conseil des Commissaires du Peuple,
Chef du Mouvement modéré,
Député à la Diète Populaire.
avatar
Konstantin Tsierneko
Camarade

Messages : 72
Date d'inscription : 22/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum