Crise à l'Etat-Major

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Crise à l'Etat-Major

Message  Mikhaïl Diaghilev le Jeu 11 Juil 2013 - 18:37

Le Général Diaghilev fumait un cigare dans le salon de conduite des opérations. Autour de lui de nombreux officiers et généraux faisaient de même, avec parfois un verre de vaudka pour agrémenter le tout. L'ambiance était tendue. Diaghilev, comme ses collègues, avait pris peur quand il avait senti que la situation risquait d'échapper à la PPV à Maskva, et il avait évacué son logement de fonction dans l'urgence. Malgré le retour à la normale sur les grandes avenues, beaucoup de quartiers étaient encore peu sûrs et des panaches de fumées signalaient de nombreux incendies en cours dans les quartiers ouvriers. Tout ceci expliquait la présence d'autant de gradés à cette heure-ci à l'Etat-Major, ainsi que l'encombrement du hall par une quantité indescriptible de meubles, de valises et de bibelots divers.

Dans le salon du commandement les têtes s'échauffaient avec la vaudka, on parlait fort, on se remémorait des épisodes de combats de la révolution violëtistes. Certains gradés étaient partisans d'envoyer la troupe mater les émeutiers.


- Qu'on les fusille tous ! Pour l'exemple ! Ce ne sont qu'une bande de traîtres capitalistes! Je suis sûr qu'ils sont payés par ces sales zolls pour permettre au Grand Hibou de remettre ses serres velues sur notre belle patrie ! clamait le vieux maréchal Raskolnikov.

Plus sérieusement Diaghilev s'inquiétait dans un coin de la pièce de l'inaction du Palais Volker. Aucun ordre n'était venu du Président Raspoutine. Quant à la PPV, comme d'habitude ils avaient choisi de faire les choses tout seuls, ce qui avait pour don d'agacer de nombreux officiers de l'Armée Violette. Le Général Polikarpov discutait avec lui :

- D'où cet arriviste de Koloskopy se permet-il de prendre en charge la sécurité de la Place Violette ? Il n'est que Polkovnik en plus, pas général que je saches ! Notre garde personnelle est à peine assurée et aux dernières nouvelles nous avons perdu Brevsk ! Cette bande d'incapables va faire échouer la révolution violëtiste à force de bêtises. Et Yalka qui ne fait rien non plus ! Je suis pour que nous reprenions le contrôle de la situation. L'Armée Violette est le dernier bastion des vrais révolutionnaires et le Parti a failli. Nous devrions envoyer les chars sur Maskva et Brevsk, c'est moi qui vous le dit !

Diaghilev, lui, ne dit rien. Cependant il n'en pensait pas moins. Il se contenta d'un hochement de tête pensif. Il comptait attendre pour voir comment évoluait la situation, mais un coup de force ne serait pas forcément une mauvaise idée si Raspoutine échouait à ramener le calme dans Maskva.


Dernière édition par Mikhaïl Diaghilev le Ven 30 Aoû 2013 - 21:16, édité 1 fois
avatar
Mikhaïl Diaghilev
Camarade

Messages : 111
Date d'inscription : 05/04/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise à l'Etat-Major

Message  Alexei Yalka le Jeu 11 Juil 2013 - 23:17

Le Général d'Armée Yalka arriva dans la soirée à l'État Major, il s'était fait discret depuis plusieurs jours, on disait qu'il était parti se ressourcer aux bords du Lac Centuryon... Il était resté peu actif jusqu'à aujourd'hui où la situation semblait ne plus être contrôlait par le pouvoir central. Comme tous les autres, il évacua son logement de Maskva, sa femme et ses enfants près à partir en Russlavie en cas de Coup d'État libéral ou monarchiste.
Lorsqu'il arriva dans la pièce, il salua tous les officiers supérieurs valdisks, les plus gradés de l'Armée Violette. Durant son trajet, il avait eu vent des sujets sur lesquels débattaient les généraux.

"Nous avons perdu une bataille mais nous n'avons pas perdu la guerre. La PPV mérite qu'on l'ignore, ils veulent tous faire seuls, nous allons faire de même...
Que pensez-vous de la situation, Diaghilev, dit-il au Général de Division qui n'avait encore peu parlé."
avatar
Alexei Yalka
Commissaire du peuple

Messages : 16
Date d'inscription : 08/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise à l'Etat-Major

Message  Mikhaïl Diaghilev le Ven 12 Juil 2013 - 0:31

Diaghilev rumina quelque chose dans sa barbe que personne n'entendit. Il n'aimait pas particulièrement Yalka, même s'il ne le détestait pas non plus. Il désapprouvait son manque de fermeté et l'absence d'initiative dont il faisait preuve. En tant que Général mais aussi Ingénieur, Mikhaïl Diaghilev se considérait comme un des pionniers de l'Armée Violette, qui apportait beaucoup à la révolution par ses recherches dans l'aéronautique. Yalka était pour lui un mou sans envergure. Il salua tout de même l'homme car il était son supérieur.

- Général ! La situation a dépassé les bornes à mon avis. Notre devoir est d'en référer au palais Volker. S'il n'y a pas de réponse, alors nous devrions prendre des initiative pour sauvegarder la révolution de Vladimir Violët, mon Général. A mon avis nous avons déjà trop tardé à réagir, faute d'un commandement à la hauteur.

La critique était à peine masquée. En temps normal Diaghilev ne se serait jamais permis une telle audace envers le chef de l'Etat-Major et commissaire d'Oblast. Mais les regards courroucés de ses collègues officiers révélaient parfaitement à Yalka l'état d'esprit des généraux valdisks envers leur chef et leur gouvernement.
avatar
Mikhaïl Diaghilev
Camarade

Messages : 111
Date d'inscription : 05/04/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise à l'Etat-Major

Message  Mikhaïl Diaghilev le Sam 10 Aoû 2013 - 17:15

Le camarade général fumait lentement un gros cigare nautien au balcon de l'Etat-Major.
"Heureusement que ce gros porc adipeux de Gorilov a mis un terme à cette chienlit ! Si notre sécurité tenait à cette vieille baderne incapable de Yalka, nous serions déjà dirigé par un troupeau fachiste !" pensait-il. Quelques étages plus bas, les chars de la PPV manoeuvraient dans une Avenue de la Révolution vide de manifestants mais encore pleine des débris laissés par les émeutes. De toute la ville émanait une odeur de brûlé, issue des monticules de palettes et de pneus en feu érigés en guise de barricade.
Avec l'accalmie politique, les officiers supérieurs les moins zélés de l'Armée Violette avaient cessé de supporter l'idée d'une sortie des troupes de leurs casernes. Seul le vieux maréchal Raskolnikov osait encore clamer haut et fort qu'il fallait fusiller à tour de bars
"ces chiens de comploteurs capitalistes", mais à un mois de la retraite, plus personne ne le prenait au sérieux.

Diaghilev avait cependant laissé utilement traîner ses oreilles dans les couloirs du ministère des Gens d'Armes. Un bruit de couloir faisait état de rumeur comme quoi la direction de la PPV préparait ses arguments pour une intervention en Skotinos. Le Général ne pouvait pas et ne souhaitait pas laisser passer une occasion pareille.

- Pas question que le grand inquisiteur aille nous voler encore ce coup-la après l'affaire de la Legoslavie ! Ce Torquemada de pacotille n'aura que les miettes ou je fais un scandale ! avait-il juré à ses subalterne ce matin en renversant son café. Une occasion en or pour le général de prouver sa valeur, de monter en grade politiquement, et de faire la promotion de ses avions auprès du Palais Volker. Diaghilev avait également saisi l'occasion de la crise politique pour faire pression sur le PVV au profit de l'Armée Violette. Diaghilev et quelques collègues avaient pris leur plus belle plume pour exiger un porte-avion expérimental, un destroyer lance-missile Centuryon, une frégate anti-aérienne et deux bâtiments de débarquement, faute de quoi ils s'immisceraient dans la crise en faisant intervenir leurs troupes. Le chantage impliquait aussi qu'ils obtiendraient la direction de la conduite des opérations en Skotinos, bien évidemment...

avatar
Mikhaïl Diaghilev
Camarade

Messages : 111
Date d'inscription : 05/04/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum