Guerre en Skotinos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Guerre en Skotinos

Message  Boris Koloskopy le Mar 13 Aoû 2013 - 0:04

Valdisky a écrit:
Dans les tavernes de l'ancien Skotinos, il se murmure que les maquis skotinèques sont mieux armés depuis qu'un chalutier valdisk a accosté dans un petit port. Des fusils et des mortiers valdisks (du petit équipement somme toute) auraient fait leur apparition après cette mystérieuse visite dans les zones encore mal contrôlées par les forces laurasiennes. Pas de trace du chalutier depuis, il aurait repris la mer bien avant que cette nouvelle soit ébruitée.
FRESKO (Skotinos) a écrit:
Depuis les remparts de la forteresse d'Acrohodos, le commandant Demetrios Phanagoras, observait la route en lancets qui serpentait en contrebas. C'était la seule voie d'accès carrossable permettant de franchir la Cordillère des Andilles entre le Meniro et le Val Byssen par un col flanqué au nord par le volcan Trakorum et au sud par le Mont Lampard. Si l'envahisseur laurasien voulait poursuivre son offensive vers Alatti et la Syrdovie il devrait donc passer par cette route et le FRESKO aurait tout loisir de le bombarder avec ses nouveaux mortiers valdiskes pendant qu'il échinerait dans la montée du col. La seule autre alternative par voie terrestre serait de contourner le Trakorum par le nord et passer par un col qui menait aux sombres forêts du Griechenborg où d'autres combattants du FRESKO pourraient facilement tendre une embuscade aux laurasiens. L'envahisseur s'était facilement emparé de Romeni et de la zone côtière du Meniro ainsi que des territoires bordant la frontière laurasienne autour du lac de Romeni. Le FRESKO avait préféré se retirer dans les montagnes pour y combattre une guerre de guerrilla et défendre la route conduisant au Parrtos et au Val Byssen par le col d'Acrohondos. Phanagoras avait fini par s'habituer a cet environnement montagneux lui qui était un insulaire originaire d'Aghia Katarina, l'unique île skotineque de l'archipel de Gallice. Il avait perdu une bonne partie de sa famille lorsque les Avarois avaient exterminé la moitié de la population de l'île il y a sept ans et depuis il s'était juré que plus jamais le Skotinos ne subirait le joug d'une puissance étrangère. Phanagoras avait donc rejoint les rangs du FRESKO dès sa formation et il s'était vu confier le commandement de la forteresse d'où il s'apprétait à fondre sur la première colonne laurasienne qui aurait l'imprudence de passer par là.
FRESKO (Skotinos) a écrit:
Souzari - 4 août 2013

Au château de Souzari, les mines des commandants du FRESKO étaient de plus en plus joyeuses à mesure que s'enchaînaient les bonnes nouvelles en provenance du front et des chancelleries étrangères. Demetrios Stratonikos, commandant de l'armée de l'air et à ce titre, membre du Conseil National du Skotinos avait convoqué une réunion pour faire le point. Il ouvrit la discussion en demandant les nouvelles du front :


- Les chars armaréens ont-ils pu être déployés comme prévu ?

- Trois d'entre eux ont atteint le fort du col d'Acrohodos au Parrtos d'où ils peuvent tirer sur une bonne partie du Meniro occidental, un quatrième a versé dans un fossé sur la route du col sans faire de blessés et on a envoyé uneg rue pour tenter de l'extraire de son inconfortable position. Enfin le cinquième qui avait subi des dégats lors du parachutage est en cours de réparation ici à Souzari et devrait pouvoir être déployé d'ici la fin de la semaine.

- Que font les Laurasiens ?

- Ils sont sur la défensive et ont du évacuer plusieurs positions suite à l'avancée de nos troupes, les mortiers valdisques et les lance-roquettes armaréns sont fichtrement efficaces et les Lauras préfèrent décamper ou se rendre plutôt que de finir carbonisés ou explosés. Si la Laurasie est désormais demandeuse d'un accord de paix c'est qu'elle craint désormais de perdre rapidement tout ce qu'elle nous a volé.

- Effectivement la Laurasie a déjà perdu la guerre, désormais le seul choix qui lui reste est celui de l'étendue de sa défaite. Soit elle évacue rapidement le Meniro pour permettre la mise an place d'un plan de paix, soit elle s'entête à vouloir conserver sa proie et elle devra alors faire face non plus seulement à nous mais aussi a plusieurs contingents étrangers, plusieurs Etats envisageant désormais plus ou moins ouvertement de nous envoyer des troupes pour combattre la Laurasie. A ce propos d'ailleurs y'a t'il du nouveau sur le front diplomatique ?

- Oui, l'Empire d'Edoran qui était reste assez discret jusqu'ici a suspendu ses accords bilateraux avec la Laurasie et a reconnu le Skotinos, ils nous offrent leur soutien. Aux dernières nouvelles Aldarnor envisagerait la possibilité d'entrer en guerre contre la Laurasie. Armara qui nous a envoyé plusieurs cargaisons d'armes soutien notre plan de paix, tout comme la Francovie. L'ACS pourrait répondre favorablement a notre proposition d'envoi d'une force d'interposition. Au Zollernberg la population est très majoritairement pro-skotineque et le gouvernement Gatline va devoir en tenir compte s'il veut se maintenir au pouvoir. Le Belondor est en froid avec la Laurasie et il y a eu au Krassland une manifestation de soutien au Skotinos. Et pour le Valdisky, comme vous le savez c'est le premier pays a nous avoir fourni des armes. Enfin on peut mentionner la CSH et la Russlavie qui s'ils ne se sont pas vraiment exprimés publiquement ont des accords bilatéraux avec le Skotinos depuis longtemps.

- Et du côtés des soutiens à la Laurasie ?

- Euh... personne !
La question de l'implication du Valdisky dans le conflit Skotino-laurasien évoluait d'heure en heure. Alors que ce matin les tractations diplomatiques et les discussions dans les bureaux du ministère des Gens d'Armes allaient bon train, à midi un cargo appareillait déjà de Valgograd pour les colonies aldarnoriennes du Continent de Fanz. Ce soir, c'était à Violëtgrad que des appareils militaires Dig 40 se préparaient à décoller. Abandonnant son bureau au siège de la Police Politique, à Maskva, le Polkovnik Koloskopy fila à l'aéroport de Maskva pour monter dans un jet de la DVM en direction de la base des renseignements militaires. A peine l'avion sur le tarmac, le premier flic du Valdisky put observer les 40 appareils se remplir des derniers volontaires en partance pour les mers du Sud. L'inspection des troupes ne dura pas longtemps, juste le temps de vérifier que les parachutistes du 2e BPDM avaient bien été grimés en civils et vêtus de treillis non réglementaires. Officiellement donc, pas un seul soldat valdisk ne serait présent sur place parmis les 5600 volontaires du CVSS. Le reste de la troupe était constitué de jeunes volontaires du Parti Violëtiste assez fous pour s'être engagés dans cette dangereuse aventure.



Une heure plus tard et le matériel était définitivement chargé dans les appareils. l'un après l'autre, les quadrimoteurs cargo, considérablement alourdis par les réservoirs de kérozènes supplémentaires, décollèrent de la base de Violëtgrad vers leur destination de transit : Armara.
Boris Koloskopy arborait un petit sourire inquiétant, comme à son habitude (ses subordonnés le soupçonnaient d'être un peu dérangé). Il trouvait ce genre d'opérations tout à fait stimulantes.


Dernière édition par Boris Koloskopy le Mar 13 Aoû 2013 - 18:45, édité 1 fois

__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Directeur de la PPV

Ex Commissaire au gouvernement de la République Populaire
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 503
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre en Skotinos

Message  Boris Koloskopy le Mar 13 Aoû 2013 - 14:47

Dans la soirée, un navire cargo valdisk, le "Baltika", larguait les amarres à Valgograd, dans la mer du Nord, en direction du port de Raipur. Le chargement était composé principalement de civils et de personnels de santé de l'OPSH (organisation humanitaire officielle valdiske), ainsi que de containers de médicaments et de vivres. Enfin du moins c'est ce que les écriteaux prétendaient... Lentement le navire commenca à contourner les côtes de la CSH alors que la nuit tombait, en arborant le pavillon de l'OPSH...



De tout ceci, seule une discrète annonce sur la Radio Nationale Révolutionnaire en fit écho signalant seulement :

"Nous apprenons à l'instant que le Palais Volker et le Comité Valdisk de Solidarité avec le Skotinos envoient leur premier chargement de soutien à nos amis, les courageux partisans du FRESKO, sous la forme de matériel et de personnels non militaires, pour améliorer la situation humanitaire des populations locales en Skotinos et Méniro. Nous souhaitons donc bon courage à nos braves valdisks partis apporter leur aide et bonne réception aux camarades fanziens dans le besoin."



__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Directeur de la PPV

Ex Commissaire au gouvernement de la République Populaire
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 503
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre en Skotinos

Message  Boris Koloskopy le Mar 13 Aoû 2013 - 14:50

Côté valdisk, aucun ordre n'avait été encore donné. Peut-être la nouvelle avait-elle été apprise trop tôt dans la matinée pour être transmise de l'Etat Major de l'Armée Violette aux troupes, ou bien l'Etat-Major ne souhaitait pas changer ses ordres.
Le cargo "Baltika", toujours avec le pavillon de l'OPSH flottant au vent, croisait au large du d'Angmar et de Persis. la mer avait été exceptionnellement calme dans le nord du Micromonde. La dépression au dessus des Monts Savonifères scanthelois avait épargné le navire.

Côté aviation, les 40 appareils cargo valdisks avaient brièvement fait escale à l'aéroport de Mallington en Armara pour refaire le plein, avant de repartir vers le sud. En quelques heures les appareils avaient couvert la distance séparant les deux rives du détroit de Sorlop. Le Podpolkovnik Marxos, à la tête de l'expédition des "Brigades Volontaires" du Comité Valdisk de Solidarité avec le Skotinos, choisit de survoler le continent fanzien jusqu'à la côte est où on lui avait annoncé qu'un aéroport de fortune francovar serait probablement construit à son arrivée. A la vue des rives du Skotinos, les volontaires valdisks exultèrent. Après des dizaines d'heures de vols, tous avaient le dos en miette et souhaitaient plus que tout quitter la bruyante et inconfortable carlingue des gros quadrimoteurs violëtistes.


- Ici le Sous-Commandant Marxos à la tête des Brigades Volontaires du CVSS à Aéroport Francovar. Sommes 40 avions cargos avec 5600 hommes à bord pour apporter renforts et matériels au FRESKO. Demandons autorisation de nous poser et de débarquer.

__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Directeur de la PPV

Ex Commissaire au gouvernement de la République Populaire
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 503
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre en Skotinos

Message  Boris Koloskopy le Mar 13 Aoû 2013 - 14:51

Picaban (Francovie) a écrit:
Le Commandant Jacques Medinan fut dérangé dans sa douche par un officier de la salle des communications.
Visiblement une importante aviation valdisk était en train d'arriver pour atterir à l'aeroport et demander l'autorisation de pouvoir se poser.
L'aeroport était fin pret après plusieurs jours de mises en place qui avait causé le retard de l'armée Francovare dans le conflit.
Le Commandant ordonna :


Eh bien au moins on aura pas servit à rien , dites leur qui peuvent se poser , bien que l'aeroport soit assez petit il peut accueillir dans les 7000 soldats et les renforts francovars ne sont plus tellement d'actualité...

Profitez en pour vous tenir au courant des négociations avec la Laurasie , que le Belondor ne soit pas le seul representant de la FILM.

__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Directeur de la PPV

Ex Commissaire au gouvernement de la République Populaire
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 503
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre en Skotinos

Message  Boris Koloskopy le Mar 13 Aoû 2013 - 14:52

A la suite du bref échange radio entre le tour de contrôle des forces armées francovares et le Podpolkovnik des Brigades Volontaires, les 40 appareils valdisks se posèrent sans encombre sur l'aérodrome sommaire de la coalition.

Rapidement le déchargement du matériel commença et les volontaires du CVSS durent alignés par leurs chefs de pelotons le long de la piste. De petites jeeps, copies non-autorisées de 4x4 krasslandais, avaient été prévues pour convoyer une partie de la troupe. le reste devrait se contenter de véhicules de fortune loués à des particuliers skotinèques. La troupe était assez disparate en elle-même, composée de jeunes recrues inexpérimentées du parti et de militaires aguerris qui les encadraient (mais sans uniformes de l'Armée Violette). Bien que légèrement équipée, à la maquisarde, elle disposait de treillis et d'armes comparables à celles livrées par le chalutier valdisk en début de conflit.

Le Podpolkovnik Marxos était ému de revenir sur la terre de ses ancêtres. Il était issu d'une famille de skotinèques zorthodoxes, émigrés en Norduryyk, puis en Valdisky, à la suite de l'explosion de la centrale nucléaire fanzienne. Le responsable de la Brigade Volontaire rendit une visite de courtoisie au Commandant Jacques Medinan, responsable de la base. Saluant de façon martiale l'officier il le remercia chaudement.


- Merci Mon Commandant pour nous avoir accordé l'autorisation d'utiliser vos installations. Nous partons dès la fin du déchargement pour relayer les troupes du FRESKO et des volontaires francovars sur le Col de Parrtos. Nous prendrons contact avec leur commandement là-bas. A bientôt peut-être pour un réembarquement.

A midi, tout était prêt : la première colonne de jeeps sillonait déjà avec armes et bagages vers le Val Byssen et plus loin la cordillère fanzienne. Le reste évoluait à pied, par petits groupes, pour trouver dans les villes et villages les plus proches un véhicule motorisé de fortune pour rejoindre leurs camarades du CVSS...


__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Directeur de la PPV

Ex Commissaire au gouvernement de la République Populaire
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 503
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre en Skotinos

Message  Boris Koloskopy le Mar 13 Aoû 2013 - 18:22

FRESKO (Skotinos) a écrit:
Château de Souzari - 13 août 2013

Une certaine confusion régnait dans l'Etat-major du FRESKO, alors que le cours des événements semblait s'accélerer. Des informations contradictoires parvenaient du front et il devenait de plus en plus difficile de distinguer les faits avérés des rumeurs et de la propagande. Certaines sources faisaient état de la mort du Basileus lors des combats, d'autres parlaient de son suicide voire de son arrestation au cours d'une révolution de palais en Laurasie. Mais c'était loin d'être confirmé et selon d'autres sources, pas plus fiables que les premières, l'amiral de Bonzius commandant les troupes belondaures débarquées à Byzas serait tombé dans un guet appens et serait retenu prisonnier au Palais de Byzas. Le flou subsistait aussi sur l'issue de la bataille navale du lac Romeni, chaque camp prétendant avoir infligé des dégats considérables à l'adversaire. Ce qui semblait être confirmé en revanche c'est l'arrivée de troupes valdiskes en renfort sur la base aérienne construite par les Francovars dans le sud du Meniro. Et aussi le fait que les combattants du FRESKO contrôlaient directement la moitié occidentale du Meniro jusqu'à la rivière Romnos qui s'étire du Mont Lampart jusqu'a l'extremité occidentale du lac de Romeni. Le sud semblait être sous le contrôle des Francovars désormais appuyés par les renforts valdiskes et seule la zone située entre Chalcidia, Auridia et le lac de Romeni pouvait encore échapper partiellement au contrôle des troupes skotineques et alliées.
RNR Valdisky a écrit:Dans la journée les partisans du CVSS, débarqués dans le Sud-Meniro à l'aéroport francovar, avaient réussi à remonter le pays. Zigzaguant sur des pistes défoncées, contournant des ponts détruits quand ils ne trouvaient pas ceux installés par les forces coalisées, les maquisards étaient rendus à la seconde rivière à l'est de Chalcidia. C'est ici que la première resistance se fit sentir. L'ordre de la Régente n'avait pas réussi à atteindre les unités les plus isolées des forces laurasienne, ou leur commandement avait peine à croire le message entre toutes les rumeurs qui circulaient dans le contexte de la débacle du Meniro. 

Alors que la tête du convoi cherchait à savoir si le pont sur lequel ils comptaient passer était sûr, plusieurs salves de fusil partirent depuis le village sur l'autre rive, détruisant le moteur du véhicule de tête et tuant plusieurs partisans. Immédiatement les valdiskes sautèrent de leurs jeeps pour s'abtriter dans les fossés ou derrière le parapet du pont. L'échange de tirs se fit de plus en plus violent au cours de l'après-midi. Pour mettre de l'ordre dans la confusion du combat, le sous-Commandant Marxos convoqua les chefs de pelotons (pas d'officiers à part le grand chef chez ces volontaires merksistes luninistes, théoriquement égaux dans la bataille). 
 
- Ou en sommes nous ? Quelqu'un a une idée de l'importance de l'adversaire. 
 
Le Volontaire Bortsch, revenu de l'autre rive exposa rapidement la situation :  

- Une cinquantaine de camarades à réussi a passer le pont pour infiltrer le village. Ils indiquent qu'environ 200 à 300 lauras y sont retranchés avec deux mortiers et ce qu'ils appellent "Feu Grégeois". Ils ont pas mal de bléssés là-bas, et impossible de les évacuer sous le feu ennemi. 
 
- Il faut que nous les rejoignons avec des infirmiers avant que les lauras fassent feu au mortier sur le pont. 200 camarades avec moi pour passer le pont ! Le reste de la troupe nous couvre sur la rive opposée et fait feu avec les mortiers dont nous disposons.
Bortsch ! Vous prenez une jeep et deux hommes. Trouvez un poste de combat du FRESKO ou des jallanistes. Ils faut qu'ils fassent la jonction avec nous pour que nous puissions traverser le fleuve et prendre Romeni à revers.
 
 
La bataille se fit plus intense alors que Marxos et ses hommes avaient réussi à traverser sous les tirs lauras. Pris au piège dans les ruines du village, le chef du CVSS et ses hommes subissait le duel d'artillerie que se livraient les mortiers des deux camps... 

__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Directeur de la PPV

Ex Commissaire au gouvernement de la République Populaire
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 503
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre en Skotinos

Message  Boris Koloskopy le Mar 13 Aoû 2013 - 23:38

Après avoir espéré pendant plusieurs heures l'intervention du FRESKO ou des francovars, Marxos avait dû se résoudre à envisager de se sortir de ce pétrin seul. Heureusement pour lui les tirs se faisaient plus espacés. Cela faisait plusieurs heures que les valdisks jouaient à cache-cache avec les artilleurs lauras dans les ruines et ces derniers commencaient à manquer de munitions. De plus, les mortiers valdisks avaient fait mouche plusieurs fois, détruisant l'un des mortiers lauras et faisant fuir la moitié de leurs troupes. Marxos se décida à donner l'assaut final pour rompre la situation.

Sortant un pistolet à fusée éclairante, le sous-commandant tira une cartouche, illuminant le village et le pont dans la pénombre de la soirée. Aussitôt une clameur s'éleva et les partisans valdisks se lancèrent dans les rues du village en s'embuscant à chaque coin de maison. Les balles crépitaient de tous côtés, on défendait chaque maison, chaque porche avec furie, parfois à la grenade. A certains carrefour les soldats se rencontrèrent en face à face et on rapporta des charges à la baïonette. La sortie fut d'anthologie, coûteuse en hommes, mais efficace : les armes à répétition valdiskes, plus précises et rapides avaient décimé la plupart des tireurs lauras embusqués, faisant se replier le reste dans la campagne avec leur mortier restant.

Marxos fit le décompte avec ses adjoints une fois les combats cessés. Le CVSS avait franchi la rivière de Chalcidia et pris le petit village aux mains des lauras mais leur défense efficace avait causé de nombreuses pertes et ralenti considérablement la percée valdiske.


- J'en suis à 31 morts et 65 blessés dans nos rangs. A combien évalue-t-on les pertes adverses camarade ?

- Une cinquantaine de morts et autant de blessés mon Podpolkovnik.

- C'est énorme ! Beaucoup plus que ce que je pensais. Il faudra soigner tout cela et enterrer les morts. Mais on ne traîne pas. La deuxième colonne est-elle arrivée ?

- Oui mon Podpolkovnik.


Avec les combats, la première colonne stoppée devant la rivière de Chalcidia s'était faite rattrapper par la seconde colonne. 3000 hommes, des troupes fraîches, venaient renforcer les 2000 premiers volontaires.

- Echangez les véhicules ! La 2e colonne passe devant avec les jeeps et avec moi. Nous avons percé la poche du Nord Méniro et il faut pousser notre avantage jusqu'à Romeni en poursuivant les combats.
La 1ere suivra avec les blessés légers. On les soignera plus facilement dans un camp militaire francovar ou zollernois. Je veux 600 hommes ici pour garder le village et le pont. On montera une base arrière ici avec vivres et munitions.

En avant !


La longue colonne de jeeps valdiskes repris la route en s'étirant le long de la route vers Romeni. Bientôt elle atteindrait la grand-route allant de Chalcidias à Romeni, probablement gardée par d'autres troupes lauras. Mais tant que la voie était dégagée, marxos comptait profiter de son avantage en vitesse. Ses troupes légères lui permettaient au moins cela, à défaut d'armement lourd.

De bonnes nouvelles parvenaient également de l'Ouest : Bortsch avait réussi à rétablir le contact avec le commandement skotinèque. Ayant trouvé une radio, les nouvelles de la colonne du Sous-commandant Marxos pourraient parvenir au QG du FRESKO, avec peut-être un espoir de voire se rejoindre les différents mouvements maquisards.






Au large de Fanz, à 40 miles des côtes nord, le Baltika n'était pas loin de toucher au but. Ayant eu vent de la situation par les communications radiotélégraphiques des marines zollernoises et belondaure, le cargo mis le cap sur le port d'Auridia pour débarquer sa cargaison. La navigation de nuit s'était faite sans encombre. Les valdisks avaient presque été étonnés de ne pas rencontrer un navire ou un sous-marin ennemi, en quête d'une proie facile.

__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Directeur de la PPV

Ex Commissaire au gouvernement de la République Populaire
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 503
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre en Skotinos

Message  Boris Koloskopy le Mer 14 Aoû 2013 - 3:01

La colonne du Sous-Commandant Marxos avait parcouru une dizaine de kilomètres de nuit dans la campagne ménirienne sans rencontrer autre chose que de petites patrouilles lauras, rapidement neutralisées à la mitrailleuse. Le véhicule radio le plus proche lui signala la réception d'une communication du Q.G. FRESKO. La situation stratégique s'éclaircissait. Marxos décida de faire une pause pour changer ses ordres.

Sa seconde colonne, 3000 hommes sous son commandement, obliquerait vers le sud au niveau de la route Chacidia-Romeni pour prendre Chalcidia par l'est, tandis que les blindés skotinèques pénètreraient à l'ouest et les zollernois par le sud. La première colonne, 2000 hommes menés par le Lieutenant Mladic, se dirigerait, elle, vers le nord en direction de Romeni pour tâter le terrain et tenter d'isoler la ville de son hinterland en complétant le blocus naval. Marxos avait le secret espoir qu'elle rencontrerait une unité alliée faisant le siège de Romeni pour lui confier ses blessés.


- Transmettez ces nouveaux ordres aux unités concernées et aux skotinèques. Pas de temps à perdre ! Nous avons la nuit pour rouler tranquillement. Au matin, les lauras auront repéré nos positions et envoyé des renforts !

__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Directeur de la PPV

Ex Commissaire au gouvernement de la République Populaire
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 503
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre en Skotinos

Message  Boris Koloskopy le Jeu 15 Aoû 2013 - 14:32

FRESKO (Skotinos) a écrit:
Château de Souzari - QG du FRESKO - 14 août 2013

Le commandant Stratonikos avait demandé qu'on lui prépare une synthèse sur la situation actuelle pour tenter d'y voir plus clair car un certain flou était apparu au cours des dernières heures avec la multiplication des informations parfois contradictoires qui parvenaient au château de Souzari. Alors que la nuit était déjà bien avancée, il arriva dans la salle des cartes de l'Etat-major pour faire le point.



- Alors est-ce qu'on y voit un peu plus clair dans ce bordel ambiant ?

- Euh, oui mon commandant, on a passé de nombreux coups de fil ces dernières heures avec nos unités sur le terrain et les QG de nos alliés de la FILM.

- Bien alors ou en est t'on au Meniro ?

- Toute la partie de l'éparchie à l'ouest de la rivière Romnos est sous notre contrôle. Après la prise de Nymphidia nos alliés de la Brigade des volontaires francovars se sont déployés le long de la frontière laurasienne entre Nymphidia et le lac de Romeni. Des unités édoranaises sont déployées aussi dans la zone frontalière entre Nympidia et Parrtopolis. Le sud du Meniro près de la frontière panacondaise est tenu par l'armée régulière francovare appuyée par des troupes nadéenes. Ils ont établi une base aérienne sur laquelle sont arrivés récemment plusieurs milliers de volontaires valdiskes. La brigade des volontaires valdiskes partie de cette base aérienne progresse vers le nord en direction de Romeni et ils nous ont contacté il y a peu pour nous signaler qu'ils ont essuyé une forte résistance de la part de forces laurasiennes lors du franchissement de la rivière Sarmalos à l'est de Chalcidia.

- Qui contrôle Chalcidia ?

- Une colonne blindée du FRESKO comprenant quelques chars offerts par les Armaréens se dirige actuellement vers Chalcidia à l'ouest de la ville. La Brigade des volontaires zollernois devraient se trouver au sud de la cité et comme on l'a vu tout à l'heure les volontaires valdiskes sont plus à l'est. On ignore si des forces laurasiennes sont encore à Chalcidia ou si elles se sont déjà repliées vers Romeni pour éviter de se retrouver encerclées.

- Il ne devrait pas y avoir aussi les forces de Poulakis dans la région ?

- En théorie oui mais personne ne les a vus depuis des jours. On n'a toujours pas la moindre nouvelle du général Poulakis.

- C'est étrange qu'il se soit évaporé de la sorte. Peut être a t'il été capturé par les Lauras... Sinon que sait t'on sur la situation à Auridia ?

- Les Edorannais qui ont détruit les défenses laurasienne de Port Cythère plus au nord semblent contrôler la côte dans la partie nord du Meniro mais on ignore encore s'ils sont descendus jusqu'à Auridia. On espère que ce soit le cas sinon le cargo valdiske qui compte débarquer là bas risque d'avoir des problèmes. Il est toutefoit possible aussi que les Lauras qui tenaient la ville ait décampé à Romeni.

- Romeni semble donc toujours sous contrôle laurasien n'est-ce pas ?

- Oui, mais ils sont encerclés. Ils ont tenté de faire une sortie navale sur le lac mais la flotte d'Avalachic et l'aviation édorannaises ont coulé beaucoup de navires laurasiens... La mauvaise nouvelle c'est que la flotte de Trevezia a subi aussi de lourdes pertes.

- Pas étonnant avec cette tête de mule d'Avalachic qui a pour unique stratégie de foncer dans le tas et de réfléchir ensuite. A ce rythme là il va finir la guerre sur un canoé. A part ça on a du nouveau sur ce qui se passe du côté de Byzas ?

- Il semble se confirmer que ce salopard de Basileus rôtisse désormais en enfer mais on ignore encore les circonstances exactes de sa disparition. Les Belondaures et les Zollernois seraient au palais de Byzas pour obtenir la capitulation de la Régente. On essaye d'obtenir la confirmaion auprès des uns et des autres.

- Tant qu'il n'y a pas de capitulation officiellement confirmée, on poursuit l'offensive contre les dernières poches de résistance laurasienne au Meniro. On essaye toutefois de limiter les dégâts dans les villes. Faites savoir aux derniers occupants lauras que leur situation est désormais désespérée et qu'on les traiteras correctement s'ils se rendent.


__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Directeur de la PPV

Ex Commissaire au gouvernement de la République Populaire
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 503
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre en Skotinos

Message  Boris Koloskopy le Jeu 15 Aoû 2013 - 14:34

Plus au sud, au centre du Meniro. Rien n'était encore clair sur le dénouement des négociation à Byzas qui venaient de se conclure. La seconde colonne de la Brigade des Volontaires valdisks de Marxos approchait de Chalcidias par le nord-est. L'avancée des partisans s'était faite beaucoup plus lente avec l'apparition des contreforts de la Cordillère autour de la ville. Sous un soleil de plomb, on se livrait de violentes escarmouches pour prendre un par un le sommet de collines pierreuses. Quelques bataillons de soldats lauras défendaient encore la Poche de Chalcidias, mais marxos craignait de se retrouver face à plusieurs milliers de soldats laissés sur place par les laurasien pour ralentir l'avancée du FRESKO.
La plupart des volontaires avaient abandonné les véhicules pour se battre sur les pentes, tandis que les 4x4 avançaient au pas, à quelques centaines de mètres derrière la ligne de front. Les parachutistes du 2e Bataillon de la DVM tenaient le choc sous le cagnard, mais cela n'allait pas de même pour les jeunes engagés du Parti, victimes d'insolations et de malaises.

Marxos restait à quelques mètres des tireurs d'élites du CVSS qui nettoyaient les talus pierreux des tireurs embusqués, en grande conversation avec ses adjoints et son radio. Il ne restait plus que quelques petits kilomètres avant Chalcidia.


- Où sont les skotinèques et les zollernois ?

- Pas de nouvelle, Mon Podpolkovnik.

- Et la première colonne vers Romeni ?

- Non plus.

- Du neuf concernant les négociation à Byzas ? Peut-être le FRESKO peut-il faire pression sur les lauras dans leurs conditions si nous continuons de libérer des villes.

- Rien de ce côté-là, Podpolkovnik. On attend des nouvelles du Q.G. du Château de Souzari pour en savoir plus.


Le sous-Commandant Marxos n'avait pas de nouvelles de sa première colonne, et pour cause : parti avec 2000 hommes dont plusieurs blessés, le Lieutenant Mladic n'avait pas eu beaucoup de chance en route. Entre les embuscades lauras et les pannes, il avait encore perdu une trentaine d'hommes et de nombreux véhicules. Les valdisks se serraient donc sur les véhcules parfois à plus de dix sur les jeeps (!) quand ils subirent ce qui pouvait arriver de pire.

Profitant du retard pris par le CVSS, les laurasiens, encore dans le grand "Fog of War", le brouillard de guerre, étaient parvenu à regrouper leurs unités pour barrer la route à la coalition sur la route de Romeni. Au passage du convoi de Mladic, une violente explosion retentit au milieu de la colonne. 200 kg de feu grégeois se répandirent sur la route, créant un chaos indescriptible parmis les partisans. Véhicules retournés, silhouettes en feu, munitions détonnant en tous sens.
Pris de panique, l'arrière garde valdiske choisit de se replier avec les blessés et une grande partie du matériel. La tête de colonne, prise au piège entre les flammes et les lauras en embuscade, choisit de détruire les moteurs de ses 4x4 tout en se dispersant dans les bois, pour tenter d'échapper à ses poursuivant. Mladic restait introuvable pour ses troupes, maintenant dispersées...

__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Directeur de la PPV

Ex Commissaire au gouvernement de la République Populaire
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 503
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre en Skotinos

Message  Boris Koloskopy le Jeu 15 Aoû 2013 - 14:35

FRESKO (Skotinos) a écrit:
--- COMMUNIQUE N°10 DU FRESKO --- 14 août 2013

Peuples du Micromonde !

Le tyran de Byzas est mort et la Laurasie, défaite, a signé aujourd'hui sa capitulation. Le FRESKO, bras armé de la République de Skotinos et ses alliés de la Force Internationale pour la Libération du Meniro ont remporté une victoire franche et indiscutable sur le régime despotique du sinistre Henry l'Empaleur. Cette victoire est celle de la justice, du droit et de la liberté contre les forces de l'obscurantisme et de la tyrannie sanguinaire. Au nom des citoyens de la République de Skotinos, le FRESKO remercie tous ceux qui a travers le micromonde ont soutenu son combat et tout particulièrement les hommes et femmes qui des quatres coins du micromonde sont venus combattre à nos côtés au sein des Brigades internationales et de la Force Internationale pour la Libération du Meniro. Nous leurs serons à jamais reconnaissants pour leur aide précieuse à la restauration de notre intégrité territoriale. A l'heure de fêter la victoire nos pensées vont aussi à tous ceux qui sont tombés au combat ainsi qu'aux victimes civiles de cette guerre.

Aujourd'hui, après avoir pris acte de la capitulation de la Laurasie, nous demandons à tous les combattants du FRESKO ainsi qu'à nos alliés de cesser le feu et de faire connaitre aux dernières forces laurasiennes présentes au Meniro la nouvelle de la capitulation de leur Etat. Nous demandons aux combattants laurasiens encore présenta sur nos terres de déposer les armes et de se rendre. Ils seront traités humainement et une fois désarmés seront reconduits à la frontière laurasienne.

Nous avons gagné la guerre mais il nous faudra maintenant gagner la paix pour que de ce tragique conflit puisse émerger un micromonde meilleur, ou l'on puisse vivre côte à côte sans avoir à redouter d'être envahi par un voisin sans scrupules. Un micromonde où la solidarité des peuples triomphera des tyrans oppresseurs.


Vive le la République de Skotinos libre et démocratique !

Vive la liberté !

Vive le FRESKO !

__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Directeur de la PPV

Ex Commissaire au gouvernement de la République Populaire
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 503
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre en Skotinos

Message  Boris Koloskopy le Jeu 15 Aoû 2013 - 14:36

A Chalcidia, Meniro, les volontaires de Marxos étaient entrés dans la ville à la suite de la capitulation laurasienne. Après un accueil triomphal par la population restante et la fraternisation avec la colonne blindée du Fresko, les valdisks avaient entrepris de désarmer les unités laurasienne restantes. L'arrière-garde de la première colonne valdiske, mise en déroute, avait également rejoint la ville avec morts et blessés. Deux groupes de 500 volontaires l'avait relayée pour prendre le contrôle des ports de Romeni et Auridia.

Le sous-Commandant Marxos avait fait le bilan de la situation. Il contrôlait personnellement le Nord-Meniro depuis Chalcidia pour le FRESKO, évitant la présence de ces barbares nationalistes de "jallanistes" sur les populations méniriennes dans cette région. Bientôt il pourrait renforcer son influence politique sur la région avec le matériel apporté par le "Baltika" pour la reconstruction du Meniro.




Plus à l'est, le Baltika avait effectivement touché terre peu avant l'arrivée des valdisks. Les 700 marins et membres de l'OPSH avaient entrepris de débarquer au plus vite leur matériel pour pouvoir les répartir dès que possible dans les villes méniriennes. Un bric à brac incroyable s'alignait sur les quais d'Auridia : palettes de médicaments, de matériel médical de premier secours, tentes pour un hôpital de campagne, vivres, pompes à eau et purificateurs d'eau, sacs de ciment, matériel de BTP, etc.
Des véhicules avaient également été fournis par l'Usine Automobile de Valdrak : camions, jeeps et surtout tractopelles pour dégager les gravats des villes en ruines.

Les derniers containers avaient plus attiré l'attention des soldats laurasiens parqués sur les quais (en attendant leur rapatriement) : les marins du Grand Nord montaient des véhicules qui n'avaient rien de civil. Le Baltika n'avait visiblement pas convoyé que de l'aide humanitaire, mais aussi des munitions et des chars légers BTV-1, dont l'équipage s'échinait à monter les tourelles et les chenilles sur les caisses.

__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Directeur de la PPV

Ex Commissaire au gouvernement de la République Populaire
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 503
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre en Skotinos

Message  Pavel Gorilov le Mer 9 Oct 2013 - 21:25

RNR Valdisky a écrit:
La République Populaire du Valdisky prend acte des menaces proférées envers des forces francovares amies et de la menace de reprise du conflit. L'Etat-Major de la flotte du Sud, devant ces menaces, va missionner une frégate et une corvette face aux côte méniriennes, en mission d'observation. Ces forces appuieront et évacueront (éventuellement) les troupes francovares en cas d'aggression.

Le Palais Volker souhaite cependant que la situation s'appaise. Le Président du Conseil Pavel Gorilov appelle donc à de nouvelles négociations multipartites pour sauvegarder les accords de Paix d'août dernier.
avatar
Pavel Gorilov
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 151
Date d'inscription : 27/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre en Skotinos

Message  Mikhaïl Diaghilev le Mer 9 Oct 2013 - 22:01

RNR Valdisky a écrit:Suite à l'annonce armaréenne, l'Etat-Major de la Flotte du Sud précise la composition de la flotte qui a mis le cap sur Auridia. La flotte sera composée de la frégate "SSV Le Lunine", la frégate multimissions "SSV Heidy Meяks" et de la corvette "SSV Stolichnaya". Ils rejoindront les éléments armaréens en cours de traversée.
avatar
Mikhaïl Diaghilev
Camarade

Messages : 116
Date d'inscription : 05/04/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre en Skotinos

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum