Rencontre avec la délégation du Sud-Ouest Démocratique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rencontre avec la délégation du Sud-Ouest Démocratique

Message  Dimitri Litovski le Ven 4 Aoû 2017 - 13:22

Les berlines du convoi transportant la délégation territorienne arrivèrent au Palais Volker. La Place Violette, qui faisait face au Palais, était, depuis l'annonce du décès de Tsierneko, bien plus fréquentée qu'habituellement, malgré la pluie. Chacun semblait venir demander conseil à Violët, qui reposait dans son mausolée, sur l'avenir, tout en lisant les dernières nouvelles affichées sur les panneaux de "La Voix du Peuple". Tous appréhendaient les élections, qui détermineraient l'orientation du merksisme valdisk pour les prochains mois.

Le convoi entra dans la cour du Palais et Brindsky ainsi que les Territoriens purent descendre et entrer dans le symbole du pouvoir valdisk. On les conduisit dans un bureau et ils s'y installèrent. Brindsky fit servir de la vaudka, la traditionnelle boisson valdiske, puis prit la parole.


- Le Parti Violëtiste et le Peuple valdisk remercient votre gouvernement pour la sollicitude dont il fait preuve en envoyant un représentant aux obsèques de notre regretté Camarade-Président du Conseil, camarade Knol.

Peut-être votre gouvernement entend-il également ouvrir des relations avec le Valdisky. La République Populaire est disposée à signer un traité de reconnaissance mutuelle, voire d'assistance ou de défense mutuelle, si cela vous convient.

Enfin, nous sommes également capables de vous fournir de l'aide. Les rapports sur le Sud-Ouest Démocratique font état d'un pays où les réactionnaires et les impérialistes cherchent à déstabiliser le gouvernement légitime du Peuple, et nous vous aiderons avec plaisir à combattre les ennemis des peuples territorien et valdisk.

__________________________________
Président du mouvement modéré
Grand-Chancelier de l'ordre du Violët Rouge

Ex-Président du Conseil des Commissaires du Peuple et de la République
Ex-Premier Secrétaire du PPV
Ex-Secrétaire général du PML de Russlavie
Ex-Ministre des Affaires Micromondiales
Ex-Ministre de l'Économie
Ex-Commissaire du Peuple de Maskva
avatar
Dimitri Litovski
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 398
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur http://valdisky.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre avec la délégation du Sud-Ouest Démocratique

Message  Vardzy Knol le Sam 5 Aoû 2017 - 8:17

Du fait de la mort de Konstantin Tsierneko, Président du Conseil des Commissaires du Peuple, Premier Secrétaire du PVV, les Territoriens étaient prêts à guetter avec attention le moindre signe dans l'évolution de la ligne du PVV, car celle-ci déterminerait également le cadre et l'évolution des futures relations valdisko-territoriennes.

Les Territoriens, par politesse, ne firent que tremper froidement leurs lèvres dans la vaudka.

Le ministre et ambassadeur Knol prit péniblement la parole (de son ton monocorde et appliqué) :


- Camarade Commissaire général aux Forces Armées et Premier Secrétaire adjoint du PVV Brindsy,
Camarades,

Il est naturel à notre pays merksiste de saluer la mémoire du Grand Dirigeant valdisk et d'exprimer nos condoléances merksistes à votre nation endeuillée ; il est naturel qu'un événement si considérable pour le Socialisme merksiste valdisk et international provoque l'émotion unanime du Sud-Ouest Démocratique, et oblige sa représentation officielle à ces obsèques ; il est légitime également que mon pays exprime ses remerciements à l'exemple valdisk qui a permis de mener à la victoire le Socialisme au Sud-Ouest du Continent Nord.

Par ma voix, le Territoire de l'État Provisoire du Sud-Ouest du Continent Nord dit "Sud'Ouest Démocratique" confirme effectivement sa volonté et son désir de signer avec la République Populaire du Valdisky un traité de reconnaissance mutuelle, et si possible d'assistance et de défense mutuelles.

Nous ne vous cachons pas, cependant, Camarades, en toute loyauté merksiste, que, étant donné la situation du "Sud-Ouest Démocratique", une aide quelconque de votre pays pays au nôtre serait utile, mais non seulement pour le renfort de la Révolution socialiste territorienne elle-même, que pour le triomphe de la Révolution merksiste à travers le monde, car nous sommes prêts à tout dans ce but-ci.

Puissions-nous donc, Camarades, méditer dès à présent l'idée, et pourquoi pas, si nous en avions l'heur, le texte de ce projet de reconnaissance et de rapprochement, tout en nous tenant prêts, bien sûr, à l'heure que vous nous signalerez, à nous rendre aux obsèques du grand Camarade-Président Tsierneko afin de lui rendre le plus officiellement hommage par notre présence.
avatar
Vardzy Knol
Camarade

Messages : 48
Date d'inscription : 04/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://repdem.cforum.info/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre avec la délégation du Sud-Ouest Démocratique

Message  Dimitri Litovski le Sam 5 Aoû 2017 - 15:55

Le Commissaire prit une gorgée de vaudka avant de répondre à Vardzy Knol.

- Le Valdisky est prêt à votre pays selon ses besoins. Nous pouvons envoyer un détachement de l'Armée Violette pour vous aider à combattre les bataillons des ennemis du Peuple qui le menacerait, mais aussi des officiers de la Police Politique Violëtiste. En outre nous pouvons également fournir du matériel - humanitaire, militaire ou matières premières - au Sud-Ouest Démocratique. Il en va de la solidarité entre nations merksistes et de la défense des Révolutions territorienne et micromondiale.

Un bureaucrate entra discrètement dans la pièce, salua rapidement et respectueusement Brindsky et ses hôtes, puis remit des papiers au Commissaire, que celui-ci transmit aux Territoriens.

- Le Commissariat général aux Affaires Micromondiales m'a chargé de vous transmettre deux propositions de traité : l'un consiste en un traité classique de reconnaissance mutuelle entre nos deux nations et l'autre est un traité de défense, dit de "coopération militaire renforcée".

Traité de Reconnaissance mutuelle et de Coopération entre la République Populaire du Valdisky et le Territoire de l’État Provisoire Populaire du Sud-Ouest du Continent Nord

La République Populaire du Valdisky, ci-après dénommée « Valdisky », et le Territoire de l’État Provisoire Populaire du Sud-Ouest du Continent Nord, ci-après dénommé « Sud-Ouest Démocratique » affirment leur éternelle amitié en vertu de la doctrine merksiste d’amitié entre les Peuples libres du Micromonde.

Titre I - De la reconnaissance mutuelle.

1.1. Le Valdisky reconnaît les frontières et la souveraineté du Sud-Ouest Démocratique comme celles d'une micronation virtuelle libre, partie intégrante du micromonde francophone.

1.2. La Sud-Ouest Démocratique reconnaît les frontières et la souveraineté de la République Populaire du Valdisky comme celles d'une micronation virtuelle libre, partie intégrante du micromonde francophone.

1.3. Il est établi une Ambassade de la République Populaire du Valdisky sur le territoire de la Sud-Ouest Démocratique.

1.4. Il est établi une Ambassade de la Sud-Ouest Démocratique sur le territoire de la République Populaire du Valdisky.

1.5. Les Hautes Parties, i.e. les deux états concernés par le présent Traité, reconnaissent le droit à l'immunité de leurs ambassadeurs ainsi que la législation du pays dans lequel leur ambassade réside. Dans l'application du droit à l'immunité, les autorités des deux Nations s'engagent mutuellement à ce que la Justice puisse s'exercer dans le cas de délits ou de crimes commis par le personnel d'ambassade.


Titre II - Des engagements réciproques.

2.1. Les Hautes Parties contractantes proclament leur attachement commun à la stabilité. Chacune des Hautes Parties contractantes s'engage à ne pas déstabiliser le système politique et économique en vigueur chez la tierce partie.

2.2. Les Hautes Parties contractantes proclament la paix et l'amitié entre elles.


Titre III - Du présent Traité.

3.1. Dès qu'une des Hautes Parties contractantes aura ratifié le présent Traité conformément à ses règles institutionnelles, elle le signifiera à l'autre partie.

3.2. Le présent Traité entrera en vigueur, et liera les Hautes Parties contractantes, à compter de sa ratification par les deux parties conformément à leurs règles institutionnelles respectives.

3.3. Entre sa signature et sa ratification, le présent Traité sera appliqué par les Hautes Parties contractantes à titre d'anticipation.

3.4. Si les Hautes-Partis souhaitent rompre ce traité, un préavis de 15 jours sera en vigueur.


Signatures :

Pour le Sud-Ouest Démocratique, Vardzy Knol, dit Marteline, Ministre de l'Économie, du Centralisme démocratique, de la Planification et de la Collectivisation ; Ministre des Affaires Étrangères ; Ambassadeur.

Pour le Valdisky, Stanislav Brindsky, Commissaire général aux Forces Armées ; Premier Secrétaire adjoint du Parti Violëtiste Valdisk.

Traité de Coopération Militaire Renforcée entre la République Populaire du Valdisky et le Territoire de l’État Provisoire Populaire du Sud-Ouest du Continent Nord

TITRE UN - De la Défense Mutuelle

Article.1 - Les deux parties proclament leur volonté de trouver par leur alliance leur salut commun face aux menaces envers leur souveraineté. Les parties conviennent qu'une attaque armée contre l'une ou plusieurs d'entre elles sera considérée comme une attaque dirigée contre les deux parties, et en conséquence elles conviennent que, si une telle attaque se produit, chacune d'elles assistera la partie attaquée en prenant aussitôt les actions qu'elle jugera nécessaire, y compris l'emploi de la force armée, pour rétablir et assurer la sécurité.
Toute attaque armée de cette nature et toute mesure prise en conséquence seront immédiatement portées à la connaissance de l'autre partie.

Art.2 - Pour l'application de l'article 1, est considérée comme une attaque armée contre une partie, une attaque armée :
contre le territoire de l'une d'elles reconnu par l'autre partie, contre les forces, navires ou aéronefs de l'une des parties se trouvant sur ces territoires ainsi qu'en toute autre région du Micromonde, tant que l'autre partie n'aura pas été à l'origine des hostilités.

TITRE DEUX - De la Coopération en matière militaire

Article.2 - Les Etats signataires déclarent par le présent traité leur volonté d’établir sur le territoire tiers une mission militaire permanente, établie en leur Ambassade. Un attaché militaire d'ambassade sera nommé pour chaque Etat signataire et aura la charge de représenter son gouvernement auprès de l'Etat-Major des Etats signataires.

Article.3 - Des exercices communs aux forces de défense des deux parties seront menées afin de renforcer l'interopérabilité de celles-ci.

Article.4 - Les bases militaires et ports militaires des parties seront ouverts aux forces armées de la partie réciproque, sous réserve que ces forces n'oeuvrent pas dans le cadre d'une mission sortant des dispositions du Traité, ou sauf autorisation explicite.
Version alternative de l'article : Une liste annexe des bases et ports militaires ouverts aux forces armées des parties au Traité.

TITRE TROIS - De la Coopération en situation de conflit

Article.5 - Un Etat-Major commun pourra être mis en place, de façon provisoire et limitée au conflit, entre les officiers généraux des deux parties afin de coordonner l'action leurs forces respectives. Un tel Etat-Major sera mis en place sur simple accord des parties qui définiront alors les modalités de responsabilité et de hiérarchie entre l'Etat-major susmentionné et leurs troupes respectives.

Article.6 - Les systèmes et réseaux de communication et de détection (téléphone, radio, radio-guidage, détection radar et sous-marine) des deux parties pourront être mis en commun sur simple accord des deux parties en situation de conflit. Cette mise en commun se limitera aux Etat-Major et aux forces impliquées dans des opérations relevant du présent Traité.

TITRE QUATRE - Des modalités présentes et futures du Traité

Article.7 - Le traité défini par les autorités des deux pays présents n'entrera en vigueur qu'une fois ratifié par les dirigeants des peuples concernés selon les lois en vigueur dans chacun des pays.

Article .8 - Une fois le résultat des deux ratifications communiqué aux deux parties, le présent Traité sera mis en place selon les mesures définies précédemment.

Article .9 - Le Titre I du présent traité, ainsi que son article 5, seront réputés abrogés par une ratification du Traité de l'Alliance du Continent Sud par la République Populaire du Valdisky.

Signatures :

Pour le Sud-Ouest Démocratique, Vardzy Knol, dit Marteline, Ministre de l'Économie, du Centralisme démocratique, de la Planification et de la Collectivisation ; Ministre des Affaires Étrangères ; Ambassadeur.

Pour le Valdisky, Stanislav Brindsky, Commissaire général aux Forces Armées ; Premier Secrétaire adjoint du Parti Violëtiste Valdisk.

Du bruit commençait néanmoins à se faire entendre, la foule avait en effet envahi la Place Violette pour assistait aux obsèques, qui allaient débuter. Brindsky attendit que la délégation territorienne lui livre ses premières impressions, et lui proposa de remettre à plus tard la discussion sur ses éventuelles suggestions. Rapidement arrivés sur la Place Violette, les Territoriens purent constater qu'une foule importante attendait avec respect le début de la cérémonie. Brindsky les conduisit là où étaient réunis les plus hauts dignitaires du Parti, devant le cercueil de Tsierneko, et on put le voir, chose rarissime en RPV, esquisser un sourire à la vue de l'ancien Président Litovski, modéré tout comme lui, qui symbolisait l'espoir de victoire de son mouvement.

__________________________________
Président du mouvement modéré
Grand-Chancelier de l'ordre du Violët Rouge

Ex-Président du Conseil des Commissaires du Peuple et de la République
Ex-Premier Secrétaire du PPV
Ex-Secrétaire général du PML de Russlavie
Ex-Ministre des Affaires Micromondiales
Ex-Ministre de l'Économie
Ex-Commissaire du Peuple de Maskva
avatar
Dimitri Litovski
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 398
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur http://valdisky.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre avec la délégation du Sud-Ouest Démocratique

Message  Vardzy Knol le Dim 6 Aoû 2017 - 10:17

Blafardement satisfait, Knol répondit brièvement :

- Camarades, nous acceptons avec gratitude les aides proposées... Nous ne proposerons que quelques corrections, mineures à nos yeux, au premier Traité fort bien conçu. Comme l'est le Traité militaire également. Concernant celui-ci, l' Article 9 faisant mention du Traité de l'Alliance du Continent Sud nous interroge, car nous n'avons pas encore connaissance du contenu de celui-ci. Mais, comprenant cependant que l'heure presse, je pourrai mieux vous répondre après la cérémonie.

Les Territoriens purent rejoindre les plus hauts dignitaires du PVV déjà présents place Violette. Ce faisant, les Territoriens croisèrent l'acheminement des couronnes mortuaires (auxquelles se joignit celle du Sud-Ouest Démocratique) et d'un orchestre impeccable, chargé, peut-être, de jouer solennellement l'hymne valdisk sur un tempo funèbre.
avatar
Vardzy Knol
Camarade

Messages : 48
Date d'inscription : 04/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://repdem.cforum.info/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre avec la délégation du Sud-Ouest Démocratique

Message  Dimitri Litovski le Dim 6 Aoû 2017 - 22:19

Une fois Brindsky et les Territoriens revenus dans le bureau du Commissaire, l'entretien reprit.

- J'attends vos corrections, camarade. Cela ne devrait poser aucun problème.
Concernant cet article 9, il semblerait qu'il y ait eu une erreur. Il ne devait plus y figurer, l'ACS n'existant plus. Je vous présente mes excuses et celles du Commissariat général aux Affaires micromondiales pour cette erreur.

Enfin, concernant les aides, de combien de soldats estimez-vous avoir besoin ? La RPV a créé, comme le stipule la Charte de l'Internationale merksiste, une Brigade de Défense du Merksisme, qui intervient pour défendre la Révolution micromondiale. Elle est composée d'environ cinq mille hommes de l'Armée Violette très bien entraînés, et il me semble qu'ils vous seraient utiles pour lutter contre les ennemis du Peuple territorien. Quelques officiers de la PPV pourraient les accompagner pour aider le service de renseignement du SOD.
Pour l'aide humanitaire, le Commissariat général à la Propagande et aux Affaires sociales a un organisme, appelé Œuvre prolétarienne de solidarité humanitaire, qui avait été mis en place lors du conflit au Skotinos pour venir en aide aux populations civiles. Il pourrait mettre en œuvre une mission au Sud-Ouest Démocratique pour aider le Peuple qui a sûrement grandement souffert de la guerre. Nous ne doutons pas que votre gouvernement fait tout son possible pour l'aider, mais des sabotages et des pillages par les fascistes peuvent exister et rendre votre tâche plus difficile.
Dernier type d'aide, celui concernant les matières premières. Le Valdisky a une industrie forte grâce à la doctrine merksiste et pourrait vous fournir du minerai comme de la savonite ou bien du matériel.

__________________________________
Président du mouvement modéré
Grand-Chancelier de l'ordre du Violët Rouge

Ex-Président du Conseil des Commissaires du Peuple et de la République
Ex-Premier Secrétaire du PPV
Ex-Secrétaire général du PML de Russlavie
Ex-Ministre des Affaires Micromondiales
Ex-Ministre de l'Économie
Ex-Commissaire du Peuple de Maskva
avatar
Dimitri Litovski
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 398
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur http://valdisky.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre avec la délégation du Sud-Ouest Démocratique

Message  Vardzy Knol le Lun 7 Aoû 2017 - 7:37

Knol déclara :

- Camarades,

Par cette aide, le Valdisky, je crois, manifestera de la manière la plus hautement merksiste et solidaire son importance majeure sur l'échiquier micromondial du rapport de force opposant les pays merksistes aux régimes obscurantistes de la réaction.

Il en va du succès de la Révolution mondiale. Et nous nous réjouissons que le Camarade Dimitri Litovsky ait discouru si chaleureusement, ce que nous saluons, en faveur de la fermeté révolutionnaire socialiste du combat contre l'impérialisme que ce soit au niveau de la politique intérieure ou à l'échelle mondiale.

Il est de surcroît difficile, pour un pays, de se relever seul d'une terrible guerre, telle que celle que nous avons vécue entre 2015 et 2017, d'où l'importance de la défense et du renfort des constructions naissantes des sociétés récemment libérées de la réaction et progressant dans la voie exclusivement merksiste, la seule et vraie qui garantisse aux masses travailleuses de conserver le pouvoir qu'elles ont chèrement acquis.

En outre, le progrès et la victoire de la Révolution socialiste merksiste dans le micromonde impliquent que la paix revienne sur le Territoire du S.O.D. actuellement victime, hélas, d'une violation du cesez-le-feu par la Garde Blanche, bande armée impérialiste féodaliste prétendant représenter une sorte de particularisme belondaure.

Mais cette agression impérialiste, au demeurant limitée, est toutefois loin d'être le principal problème, les masses travailleuses aspirant globalement à reconstruire un pays à partir du néant laissé derrière elles par les différentes bandes armées réactionnaires.


Le ministre et ambassadeur territorien ne proposa que quelques corrections mineures au premier Traité, c'était là la façon de Knol de manifester son enthousiasme.

Traité de Reconnaissance mutuelle et de Coopération entre la République Populaire du Valdisky et le Territoire de l’État Provisoire Populaire du Sud-Ouest du Continent Nord

La République Populaire du Valdisky, ci-après dénommée « Valdisky », et le Territoire de l’État Provisoire Populaire du Sud-Ouest du Continent Nord, ci-après dénommé « Sud-Ouest Démocratique » affirment leur éternelle amitié en vertu de la doctrine merksiste d’amitié entre les Peuples libres du Micromonde.

Titre I - De la reconnaissance mutuelle.

1.1. Le Valdisky reconnaît les frontières et la souveraineté du Sud-Ouest Démocratique comme celles d'une micronation virtuelle libre, partie intégrante du micromonde francophone.

1.2. La Sud-Ouest Démocratique reconnaît les frontières et la souveraineté de la République Populaire du Valdisky comme celles d'une micronation virtuelle libre, partie intégrante du micromonde francophone.

1.3. Il est établi une Ambassade de la République Populaire du Valdisky sur le territoire de la Sud-Ouest Démocratique.

1.4. Il est établi une Ambassade de la Sud-Ouest Démocratique sur le territoire de la République Populaire du Valdisky.

1.5. Les Hautes Parties, i.e. les deux états concernés par le présent Traité, reconnaissent le droit à l'immunité de leurs ambassadeurs ainsi que la législation du pays dans lequel leur ambassade réside. Dans l'application du droit à l'immunité, les autorités des deux Nations s'engagent mutuellement à ce que la Justice puisse s'exercer dans le cas de délits ou de crimes commis par le personnel d'ambassade.


Titre II - Des engagements réciproques.

2.1. Les Hautes Parties contractantes proclament leur attachement commun à la stabilité interne de chacune des deux. Chacune des Hautes Parties contractantes s'engage à ne pas déstabiliser le système politique et économique en vigueur chez la tierce partie.

2.2. Les Hautes Parties contractantes proclament la paix et l'amitié entre elles.


Titre III - Du présent Traité.

3.1. Dès qu'une des Hautes Parties contractantes aura ratifié le présent Traité conformément à ses règles institutionnelles, elle le signifiera à l'autre partie.

3.2. Le présent Traité entrera en vigueur, et liera les Hautes Parties contractantes, à compter de sa ratification par les deux parties conformément à leurs règles institutionnelles respectives.

3.3. Entre sa signature et sa ratification, le présent Traité sera appliqué par les Hautes Parties contractantes à titre d'anticipation.

3.4. Si les Hautes-Parties souhaitent rompre ce traité, un préavis de 15 jours sera en vigueur.


Signatures :

Pour le Sud-Ouest Démocratique, Vardzy Knol, dit Marteline, Ministre de l'Économie, du Centralisme démocratique, de la Planification et de la Collectivisation ; Ministre des Affaires Étrangères ; Ambassadeur.

Pour le Valdisky, Stanislav Brindsky, Commissaire général aux Forces Armées ; Premier Secrétaire adjoint du Parti Violëtiste Valdisk.


Sur les aides proposées, Knol précisa :


- Les cinq mille hommes de l'Armée Violette de la Brigade de Défense du Merksisme sont les bienvenus pour la défense du S.O.D. contre les ennemis du Peuple, de même que les officiers en aide au Service de Sécurité d'État.

L'Œuvre prolétarienne de solidarité humanitaire pourra intervenir dans les régions qu'elle souhaite, mais il est préférable qu'elle n'intervienne que dans les régions pacifiées ou bien sous la protection de forces merksistes, qu'il s'agisse de l'Armée du Peuple, des Partisans du Parti Merksiste-Luniniste, ou de la Brigade de Défense du Merksisme.

Notre souhait serait de pouvoir baser les échanges économiques sur... euh... l'échange, mais hélas l'économie territorienne a été gravement mise à mal par la guerre. Il serait difficile au S.O.D. de payer dans l'immédiat le Valdisky pour son aide. Cependant, le S.O.D. possède un certain potentiel économique en terme d'agriculture, de pêche, de bois, de mines. Nous nous satiferions évidemment d'un don, celui-ci étant la preuve la plus évidente de la solidarité entre pays merksistes et constituerait un fait propre à susciter l'enthousiasme mondial des masses travailleuses en prise à la mesquinerie grotesque des régimes réactionnaires. Nous pourrions réfléchir à un emprunt si vous préférez. Ou bien la R.P.V. pourrait par ex. un jour, éventuellement et grâce à son système économique propre, investir, gérer et mettre à profit telle ou telle exploitation en S.O.D., grâce à un système de concession temporaire et de zone économique différente que nous pourrions un jour étudier ensemble si votre pays y consent. Cela présenterait au moins l'avantage de relancer l'économie et de mettre ainsi fin aux causes de la grave crise humanitaire qui sévit sur le Territoire.

En revanche, malheureusement et en l'état actuel de notre économie, minerais et savonite ne nous seraient pas utiles, s'il s'agit de matières premières, car nous ne sommes pas encore capables d'utiliser celles-ci.

Qu'en dites-vous, Camarades ?
avatar
Vardzy Knol
Camarade

Messages : 48
Date d'inscription : 04/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://repdem.cforum.info/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre avec la délégation du Sud-Ouest Démocratique

Message  Dimitri Litovski le Mar 8 Aoû 2017 - 18:46

Le Commissaire Brindsky accepta les corrections du traité. Il annonça qu’il signait avec plaisir les deux traités corrigés.

Spoiler:

Traité de Reconnaissance mutuelle et de Coopération entre la République Populaire du Valdisky et le Territoire de l’État Provisoire Populaire du Sud-Ouest du Continent Nord

La République Populaire du Valdisky, ci-après dénommée « Valdisky », et le Territoire de l’État Provisoire Populaire du Sud-Ouest du Continent Nord, ci-après dénommé « Sud-Ouest Démocratique » affirment leur éternelle amitié en vertu de la doctrine merksiste d’amitié entre les Peuples libres du Micromonde.

Titre I - De la reconnaissance mutuelle.

1.1. Le Valdisky reconnaît les frontières et la souveraineté du Sud-Ouest Démocratique comme celles d'une micronation virtuelle libre, partie intégrante du micromonde francophone.

1.2. La Sud-Ouest Démocratique reconnaît les frontières et la souveraineté de la République Populaire du Valdisky comme celles d'une micronation virtuelle libre, partie intégrante du micromonde francophone.

1.3. Il est établi une Ambassade de la République Populaire du Valdisky sur le territoire de la Sud-Ouest Démocratique.

1.4. Il est établi une Ambassade de la Sud-Ouest Démocratique sur le territoire de la République Populaire du Valdisky.

1.5. Les Hautes Parties, i.e. les deux états concernés par le présent Traité, reconnaissent le droit à l'immunité de leurs ambassadeurs ainsi que la législation du pays dans lequel leur ambassade réside. Dans l'application du droit à l'immunité, les autorités des deux Nations s'engagent mutuellement à ce que la Justice puisse s'exercer dans le cas de délits ou de crimes commis par le personnel d'ambassade.


Titre II - Des engagements réciproques.

2.1. Les Hautes Parties contractantes proclament leur attachement commun à la stabilité interne de chacune des deux. Chacune des Hautes Parties contractantes s'engage à ne pas déstabiliser le système politique et économique en vigueur chez la tierce partie.

2.2. Les Hautes Parties contractantes proclament la paix et l'amitié entre elles.


Titre III - Du présent Traité.

3.1. Dès qu'une des Hautes Parties contractantes aura ratifié le présent Traité conformément à ses règles institutionnelles, elle le signifiera à l'autre partie.

3.2. Le présent Traité entrera en vigueur, et liera les Hautes Parties contractantes, à compter de sa ratification par les deux parties conformément à leurs règles institutionnelles respectives.

3.3. Entre sa signature et sa ratification, le présent Traité sera appliqué par les Hautes Parties contractantes à titre d'anticipation.

3.4. Si les Hautes-Parties souhaitent rompre ce traité, un préavis de 15 jours sera en vigueur.


Signatures :

Pour le Sud-Ouest Démocratique, Vardzy Knol, dit Marteline, Ministre de l'Économie, du Centralisme démocratique, de la Planification et de la Collectivisation ; Ministre des Affaires Étrangères ; Ambassadeur.

Pour le Valdisky, Stanislav Brindsky, Commissaire général aux Forces Armées ; Premier Secrétaire adjoint du Parti Violëtiste Valdisk.

Traité de Coopération Militaire Renforcée entre la République Populaire du Valdisky et le Territoire de l’État Provisoire Populaire du Sud-Ouest du Continent Nord

TITRE UN - De la Défense Mutuelle

Article.1 - Les deux parties proclament leur volonté de trouver par leur alliance leur salut commun face aux menaces envers leur souveraineté. Les parties conviennent qu'une attaque armée contre l'une ou plusieurs d'entre elles sera considérée comme une attaque dirigée contre les deux parties, et en conséquence elles conviennent que, si une telle attaque se produit, chacune d'elles assistera la partie attaquée en prenant aussitôt les actions qu'elle jugera nécessaire, y compris l'emploi de la force armée, pour rétablir et assurer la sécurité.
Toute attaque armée de cette nature et toute mesure prise en conséquence seront immédiatement portées à la connaissance de l'autre partie.

Art.2 - Pour l'application de l'article 1, est considérée comme une attaque armée contre une partie, une attaque armée :
contre le territoire de l'une d'elles reconnu par l'autre partie, contre les forces, navires ou aéronefs de l'une des parties se trouvant sur ces territoires ainsi qu'en toute autre région du Micromonde, tant que l'autre partie n'aura pas été à l'origine des hostilités.

TITRE DEUX - De la Coopération en matière militaire

Article.2 - Les Etats signataires déclarent par le présent traité leur volonté d’établir sur le territoire tiers une mission militaire permanente, établie en leur Ambassade. Un attaché militaire d'ambassade sera nommé pour chaque Etat signataire et aura la charge de représenter son gouvernement auprès de l'Etat-Major des Etats signataires.

Article.3 - Des exercices communs aux forces de défense des deux parties seront menées afin de renforcer l'interopérabilité de celles-ci.

Article.4 - Les bases militaires et ports militaires des parties seront ouverts aux forces armées de la partie réciproque, sous réserve que ces forces n'oeuvrent pas dans le cadre d'une mission sortant des dispositions du Traité, ou sauf autorisation explicite.
Version alternative de l'article : Une liste annexe des bases et ports militaires ouverts aux forces armées des parties au Traité.

TITRE TROIS - De la Coopération en situation de conflit

Article.5 - Un Etat-Major commun pourra être mis en place, de façon provisoire et limitée au conflit, entre les officiers généraux des deux parties afin de coordonner l'action leurs forces respectives. Un tel Etat-Major sera mis en place sur simple accord des parties qui définiront alors les modalités de responsabilité et de hiérarchie entre l'Etat-major susmentionné et leurs troupes respectives.

Article.6 - Les systèmes et réseaux de communication et de détection (téléphone, radio, radio-guidage, détection radar et sous-marine) des deux parties pourront être mis en commun sur simple accord des deux parties en situation de conflit. Cette mise en commun se limitera aux Etat-Major et aux forces impliquées dans des opérations relevant du présent Traité.

TITRE QUATRE - Des modalités présentes et futures du Traité

Article.7 - Le traité défini par les autorités des deux pays présents n'entrera en vigueur qu'une fois ratifié par les dirigeants des peuples concernés selon les lois en vigueur dans chacun des pays.

Article .8 - Une fois le résultat des deux ratifications communiqué aux deux parties, le présent Traité sera mis en place selon les mesures définies précédemment.

Article .9 - Le Titre I du présent traité, ainsi que son article 5, seront réputés abrogés par une ratification du Traité de l'Alliance du Continent Sud par la République Populaire du Valdisky.

Signatures :

Pour le Sud-Ouest Démocratique, Vardzy Knol, dit Marteline, Ministre de l'Économie, du Centralisme démocratique, de la Planification et de la Collectivisation ; Ministre des Affaires Étrangères ; Ambassadeur.

Pour le Valdisky, Stanislav Brindsky, Commissaire général aux Forces Armées ; Premier Secrétaire adjoint du Parti Violëtiste Valdisk.

- Le Valdisky avait dû guerroyer pour se libérer des tyrans zollernois, mais notre pays n'avait pas été autant dévasté que le Sud-Ouest Démocratique. Nous savons quel est le prix à payer pour libérer le Peuple et pour bâtir une nation merksiste. Nous ne pouvons donc qu'être solidaires avec nos amis merksistes et engager une politique internationale en faveur de la Révolution micromondiale.

Brindsky but une gorgée de vaudka et reprit.

L’OPSH n’interviendra donc que dans les zones pacifiées ou protégées par les camarades des différentes forces de défense merksistes, tandis que la Brigade de Défense du Merksisme et la PPV seront honorées de combattre aux côtés des forces merksistes territoriennes, notamment pour mettre fin à la terreur que doit semer cette "Garde Blanche".

Concernant l'aide économique, la RPV est prête à faire des dons de matériel au Sud-Ouest Démocratique suivant ses besoins. Ce n’est qu’en étant solidaires que les pays merksistes pourront montrer au Micromonde la supériorité de leur système économique. Votre proposition d’investissement pourrait également intéresser le Gouvernement de la République Populaire, ce serait effectivement une bonne opportunité pour participer à la reconstruction et au développement du SOD.

__________________________________
Président du mouvement modéré
Grand-Chancelier de l'ordre du Violët Rouge

Ex-Président du Conseil des Commissaires du Peuple et de la République
Ex-Premier Secrétaire du PPV
Ex-Secrétaire général du PML de Russlavie
Ex-Ministre des Affaires Micromondiales
Ex-Ministre de l'Économie
Ex-Commissaire du Peuple de Maskva
avatar
Dimitri Litovski
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 398
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur http://valdisky.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre avec la délégation du Sud-Ouest Démocratique

Message  Vardzy Knol le Jeu 10 Aoû 2017 - 9:10

D'un même geste, à l'unisson, les Territoriens trempèrent le bout des lèvres dans la vaudka pour accompagner Brindky.

Knol dit Marteline apposa sa signature sur les deux Traités. C'était là la première expérience diplomatique du "Sud-Ouest Démocratique", et l'heure était solennelle en raison de la signature de ces deux Traités déterminants. Marteline réprima donc un tremblement nerveux involontaire qui lui eût semblé bien trop hooliganiste pour être admissible, même en pareille circonstance.

Le S.O.D. avait tant été détruit par la guerre, qu'il avait un besoin crucial de tout ce que le Valdisky concèderait à lui fournir. Au final, si le Valdisky avait pu reconstruire tout le S.O.D. à leur place, les Territoriens le lui eussent certainement demandé, attitude qui pouvait paraître désobligeante, mais envers laquelle le Valdisky se montra fort compéhensif.

Les Territoriens avaient tendance à concevoir les rapports diplomatiques entre pays frères comme des rapports de domination. Ils supposèrent que le Valdisky, en position de force, réserverait pour plus tard ses différentes volontés les concernant.

Le diplomate territorien répondit très longuement, d'un ton parfaitement régulier et donc soporifique, sans se rendre compte de ce que son discours pouvait avoir d'assommant. Le ton employé demeurait triste :


- Camarades,

Le Territoire de l'État Provisoire Populaire du Sud-Ouest du Continent Nord tient à manifester sa joie à la République Populaire Valdiske de la conclusion heureuse des ces Traités scellant l'amitié entre nos deux pays merksistes. Puisse cette nouvelle ère augurer en temps voulus d'autres formes supplémentaires de coopération, par exemple en matière culturelle, dans les transports, ou dans d'autres domaines de la vie socialiste merksiste.

Loin de nous l'idée de vouloir abuser d'une aide si généreusement consentie que la vôtre pour le triomphe de la révolution socialiste au S.O.D., et nous comprenons qu'il faut du temps pour aménager une aide d'une telle ampleur, mais il est vrai que du matériel de propagande nous manque, d'abord, pour renforcer l'enthousiasme des masses travailleuses territoriennes à la reconstruction et à l'édification du Socialisme merksiste. Armement et énergie sont aussi des besoins actuellement stratégiques du Territoire de l'État Provisoire Populaire du Sud-Ouest du Continent Nord. Enfin, dans un ordre un peu moins urgent, des engins de chantier, des médicaments, une aide alimentaire, des semences, des tracteurs, des animaux d'élevage, seraient également les bienvenus dans les présentes circonstances. Nous souhaitons aussi relancer l'enseignement en favorisant notamment l'apprentissage de la langue valdiske.

Cette alliance de nos deux pays favorisera, je crois, l'émergence d'un pôle merksiste sur la scène micromondiale. Le Territoire de l'État Provisoire Populaire du Sud-Ouest du Continent Nord exprime le vœeu, au sujet de la politique extérieure, que les pays anciens et nouveaux de société socialiste merksiste engagés sur la voie du Socialisme réel constituent un bloc cohérent et solidaire, afin de s'opposer aux états réactionnaires royalistes, impérialistes ou parlementaristes bourgeois.

Sur notre Territoire, les zones de conflit ouvert se limitent actuellement au district de Korys, mais le district de Hams-Berg est en outre sous grande tension à cause de la survie à vaste échelle du nationalisme centrifugiste belondaure. Enfin le pays demeure sur toute son étendue vulnérable aux reliquats des diverses bandes armées réactionnaires en déroute. Compte-tenu de l'importance et de la complexité du problème centrifugiste sur le Territoire du "Sud-Ouest Démocratique", l'Armée Violette est autorisée jusqu'à nouvel ordre à y intervenir sur toute son étendue, nonobstant le fait que le S.O.D. contrôle majoritairement son territoire.

Il serait intéressant, en outre, qu'un jour les pays merksistes du micromonde mènent communément une entreprise de pacification des autres régions de l'ex-Belondor (appelées par nos paléogéographes West-Coast et Krachenka), afin de libérer les masses travailleuses de ces autres régions du chaos et du centrifugisme.

Le Territoire de l'État Provisoire Populaire du Sud-Ouest du Continent Nord vous présente ses excuses, car nous ne pouvons offrir; pour le moment, à votre pays, à titre d'ambassade valdiske sur notre Territoire, au mieux, que trois options possibles :

1/ une villa intacte mais excentrée, située en banlieue de la capitale El Futuro,

2/ un immeuble réquisitionné de Ville Utopique Agua, quartier datant de l'époque d'El Futuro et situé dans la capitale éponyme non loin des institutions de l'État Provisoire Populaire. C'est un bâtiment extrêmement solide, mais que la guerre a hélas abîmé par des impacts nombreux. En outre, il a été saccagé. Mais il peut être restauré, je pênse, assez facilement. Le problème, s'agissant de l'architecture futurienne, est qu'elle contrevient très gravement aux standards du Réalisme socialiste par des audaces prétendument artistiques difficilement concevables. Nous songeons d'ailleurs sérieurement à cacher la plupart de ces constructions hooliganistes par de grandes baches avant de les détruire, à cause de l'influence délétères qu'elles exercent sur le néocortex des masses travailleuses.

3/ La construction, par le Valdisky, de sa propre ambassade sur un terrain territorien de son choix.

Donc à ce sujet quelle(s) option(s) retenez-vous ?
avatar
Vardzy Knol
Camarade

Messages : 48
Date d'inscription : 04/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://repdem.cforum.info/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre avec la délégation du Sud-Ouest Démocratique

Message  Dimitri Litovski le Jeu 10 Aoû 2017 - 12:27

Brindsky, membre du Bureau Politique et du Comité Central, était habitué aux longs discours remplis de vocables merksistes, et il pouvait en plus savourer sa vaudka pendant le discours de son interlocuteur. Finissant son verre, il répondit à Vardzy Knol.

- Camarades, la RPV est toujours enthousiaste quant à la création de nouvelles opportunités de coopérer entre nations merksistes. Une fois le SOD reconstruit, grâce à l'aide merksiste du Valdisky, nous nous ferons un plaisir de négocier de nouveaux traités.

Concernant cette aide, cela ne nous paraît être un devoir. Aider un pays merksistes en difficulté est essentiel pour assurer le triomphe de la Révolution dans le Micromonde. Le SOD en aurait fait de même pour la RPV, j'en suis persuadé.

Par cette phrase, Brindsky souhaitait signifier que la RPV, si elle était prête à aider le SOD, ne le faisait pas sans arrières pensées. Un jour viendrait où la République Populaire demanderait au Sud-Ouest Démocratique de lui rendre la pareille. Les Territoriens devaient toutefois déjà l'avoir compris, se disait le Commissaire. On ne menait pas une guerre civile et on ne s'élevait pas aussi haut dans la hiérarchie sans user de telles pratiques.

- Nous vous allons vous fournir rapidement ce dont vous avez besoin en urgence. Le Sud-Ouest Démocratique possède-t-il un port suffisamment important pour accueillir des navires de la Marine Violette ? Nous pourrions également vous aider à en reconstruire un qui ait été trop endommagé par les combats. Cela permettrait d'acheminer l'aide rapidement depuis l'oblast insulaire de Poldévie, en Mer Océane.

Nous saluons également la volonté du SOD de favoriser l'apprentissage de la langue valdiske, langue de l'illustre Vladimir Violët, et langue de résistance à l'occupation impérialiste zollernoise. Des agents du Commissariat général à la Propagande et aux Affaires sociales pourraient vous aider dans cette tâche. L'enseignement est essentiel pour libérer le Peuple de l'influence réactionnaire et des superstitions.

Je partage votre opinion de la constitution d'un vrai bloc merksiste. Le Camarade-Président Tsierneko également, et c'est pour cela qu'il avait créé l'Internationale merksiste, dont il était le Secrétaire général jusqu'à présent. Le PML pourrait y adhérer et entrer ainsi au Comité Central de l'Internationale, qui vise à coordonner l'action des forces merksistes.

Brindsky, comme nombres d'appartichiks valdisks, considéraient l'Internationale et ses membres presque comme des vassaux du PVV, et la RPV incarnait selon eux le pays d'où la Révolution devait être dirigée. Les plus internationalistes du Parti penchaient quant à eux pour une direction plus collégiale et une plus grande liberté pour les membres de l'Internationale. Les deux parties étaient arrivées à un compromis en plaçant Tsierneko à  la tête de l'Organisation.

- L'Armée Violette pourrait donc intervenir dans le district de Korys qui est, il me semble, le district côtier. Cela nous permettrait de pouvoir ravitailler le SOD par voie maritime, comme je le disais plus tôt. La Brigade de Défense du Merksisme sera commandée par un général de l'Armée Violette, mais nous veillerons à instaurer une étroite coopération entre les forces territoriennes et les forces valdiskes.
Quant à l'idée d'étendre la Révolution à l'ensemble de l'ancien territoire belondaure, cela me semble nécessaire. Une fois que le SOD pacifié, les camarades de ces territoires pourraient être libérés de l'oppression des réactionnaires de l'ex-Empire belondaure.

Enfin, pour l'ambassade, la RPV serait plus favorable à la dernière solution. Y a-t-il des terrains disponibles à proximité des édifices réservés aux institutions du SOD ? Nous pourrions nous charger de remplacer le bâtiment futurien, pour construire une ambassade dans un style merksiste. Nous vous saurions néanmoins gré de nous fournir le premier bâtiment - ou bien un autre - de manière provisoire.

Le Commissaire et Premier secrétaire adjoint, adepte des immenses monuments et bâtiments à la gloire du merksisme, ne voyait que des avantages à la troisième solution. La RPV pourrait construire une ambassade dans un style purement merksiste. Le bâtiment, neuf et impressionnant, détonnerait dans la ville et serait un monument à la gloire du merksisme mais aussi du Valdisky. En outre, Brindsky ne voyait pas l'ambassade trop éloignée du du quartier institutionnel.

Brindsky se resservit un verre de vaudka, et fit de même pour ses hôtes. Il but puis reprit, avec une mine dégoûtée.


- Nous avons nous aussi dû faire avec des bâtiments au style bien trop excentrique, les Zollernois et les autres régimes précédents ayant laissé leur trace en RPV, mais ils tendent à disparaître s'ils ne sont suffisamment pas adaptés à l'architecture merksiste.

Nombre d'anciens palais zollernois, dont le Palais Volker, accueillaient des institutions. Les Valdisks semblaient plus tolérants que les Territoriens sur l'architecture, sauf envers les bâtiments religieux. On racontait que le style futurien était si particulier que le Commissaire comprenait cette envie de le faire disparaître. Trop d'excentricité favorisait l'individualité, l’égoïsme, et donc la ruine de la Révolution.

__________________________________
Président du mouvement modéré
Grand-Chancelier de l'ordre du Violët Rouge

Ex-Président du Conseil des Commissaires du Peuple et de la République
Ex-Premier Secrétaire du PPV
Ex-Secrétaire général du PML de Russlavie
Ex-Ministre des Affaires Micromondiales
Ex-Ministre de l'Économie
Ex-Commissaire du Peuple de Maskva
avatar
Dimitri Litovski
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 398
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur http://valdisky.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre avec la délégation du Sud-Ouest Démocratique

Message  Vardzy Knol le Dim 20 Aoû 2017 - 9:55

Le conservatisme des « Convictiniens », alors au pouvoir au SOD, les portait à des relations entre pays merksistes privilégiant si possible le pays le plus puissant. Mais, plus généralement, ils considéraient comme le devoir naturel de tout pays merksiste d'en secourir un autre même sans contrepartie, et ils n'eussent pas hésité à le faire pour le Valdisky si cela s'était avéré nécessaire.

Les Territoriens ayant été resservis en vaudka crurent bon d'y tremper à nouveau les lèvres d'un même mouvement un peu inquiet, peut-être parce qu'ils avaient peur d'être entraînés bien malgré eux à une sorte de beuverie valdiske toute à l'opposée de la sobriété territorienne.

Le ministre et displomate territorien répondit :


- Camarades, nous avons l'honneur de valider toutes vos propositions.

Nous vous remercions grandement de votre aide pour nous si précieuse. Nous pourrons bientôt, grâce à elle, relancer notre économie. Les ennemis du peuple comprendront qu'en SOD une page s'est tournée, et que l'avenir y appartient au Socialisme merksiste.

La grande ville portuaire de Solodnikova, située dans le district de Korys, est la plus indiquée pour accueillir les navires de la Marine Violette. Solodnikova est, qui plus est, la plus admyrienne, et donc la plus slavienne du pays. De notre côté, nous ferons en sorte de réceptionner et d'acheminer votre aide.

J'ai le plaisir de vous informer, Camarades, que le PML adhérera sous peu à la charte de l'Internationale merksiste. Une annonce officielle sera faite très prochainement de ces différentes signatures. Les communications sont actuellement lentes au SOD, mais ce ne sera qu'une question de jours je pense.

Le SOD étant à ce moment-là aux mains des partisans de Convictine, dont Knol était, et ce clan étant connu pour sa discipline, la réponse du ministre et diplomate pouvait être comprise comme une reconnaissance du caractère suzerain du PVV sur le PML, et, conséquemment, du Valdisky sur le SOD et sur les autres pays merksistes impliqués par cette adhésion. Même si le SOD s'était libéré quasiment seul, au départ, des forces réactionnaires, puisqu'à présent il sollicitait une aide considérable du Valdisky, le SOD consentait implicitement que le Valdisky pût exercer à l'occasion une autorité sur lui. Bien que n'étant jamais exprimées directement, ces subtilités étaient au moins réfléchies, sinon comprises de la même façon, par tous les participants, éminents connaisseurs de la culture merksiste.

Knol reprit :


- Nous pourrons reparler, en effet, plus tard, de la situation dans le reste de l'ex-Belondaure. D'après nos renseignements, elle est particulièrement confuse. Ces territoires sont ceux du du West-Coast (terres grises de l'Ouest), de Krachenka (terres grises de l'Est), sans oublier les îles d'Ardanie en Mer Océane, et de Nouvelle Argentorate (l'île australe encore plus au Sud que celle de la République Populaire d'Ostaria). Ils semblent disputés entre différentes forces armées locales depuis plus de deux ans.

Nous partageons vos sentiments quant au lourd passif laissé par les réactionnaires zollernois dans votre pays, et cela correspond à ce que nous vivons actuellement à cause des réactionnaires des anciens empires d'El Futuro et de Belondor. Cette épreuve que le « grand frère » valsdisk a traversée et surmontée, puisse-t-elle également grandir le « petit frère » territorien. Que le Valdisky se sente libre en son ambassade de balayer la construction hooliganiste futurienne au profit d'une architecture rationnelle, en un mot réaliste socialiste qui sied à votre pays.

Nous vous octroyons donc comme ambassades :

a/ une villa intacte mais excentrée, située en banlieue de la capitale El Futuro, cette villa pouvant faire office selon vos besoin d'ambassade temporaire, de consulat ou de ce que bon vous semblera ;

b/ un immeuble réquisitionné du quartier futurien de Ville Utopique Agua (dans la capitale El Futuro)
Les informations sur ce quartier-ci sont disponibles ici :
https://sites.google.com/site/rdrepubliquedemocratique/districts-et-villes/03-origodes-el-futuro/03-115-ville-otopique

Ambassade du Valdisky:

Toutes nos excuses pour le manque de photos relativement à ces édifices, mais les canaux territoriens de communication sont actuellement un peu défaillants.

Knol conclut tristement de son ton si monocorde :


- Camarades,

Avez-vous quelque chose à ajouter ?

Nous, Territoriens, sommes dors et déjà très heureux que cette entrevue avec vous ait si bien abouti. C'est là le reflet et de l'excellence de votre diplomatie valdiske, et de l'Idéal socialiste merksiste qui nous est commun !
avatar
Vardzy Knol
Camarade

Messages : 48
Date d'inscription : 04/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://repdem.cforum.info/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre avec la délégation du Sud-Ouest Démocratique

Message  Dimitri Litovski le Jeu 24 Aoû 2017 - 11:43

- Je n'ai rien à ajouter, Camarade, et je vous remercie pour toutes ces informations répondit Brindsky.

Les services du Commissariat aux Affaires Micromondiales ouvriront prochainement l'ambassade du SOD en RPV.

Le Commissaire se leva, les Territoriens firent de même, et Brindsky serra la main de chacun d'entre eux.

- Je vous souhaite un bon retour en Sud-Ouest Démocratique, camarades. Je compte sur vous pour dire aux camarades territoriens que la RPV enverra très rapidement l'aide promise. Nous sommes très heureux de pouvoir aider la Révolution merksiste territorienne et de vous compter parmi nos alliés et amis merksistes.

__________________________________
Président du mouvement modéré
Grand-Chancelier de l'ordre du Violët Rouge

Ex-Président du Conseil des Commissaires du Peuple et de la République
Ex-Premier Secrétaire du PPV
Ex-Secrétaire général du PML de Russlavie
Ex-Ministre des Affaires Micromondiales
Ex-Ministre de l'Économie
Ex-Commissaire du Peuple de Maskva
avatar
Dimitri Litovski
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 398
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur http://valdisky.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre avec la délégation du Sud-Ouest Démocratique

Message  Vardzy Knol le Mer 6 Sep 2017 - 20:52

Les Territoriens conservèrent un excellent souvenir de cette rencontre et de ces accords. Peu de temps après, le Sud-Ouest Démocratique informa la République Populaire du Valdisky de la ratification des deux Traités. Le Sud-Ouest Démocratique fit le nécessaire pour réhabiliter le port de Solodnikova et réceptionner l'aide valdiske.
avatar
Vardzy Knol
Camarade

Messages : 48
Date d'inscription : 04/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://repdem.cforum.info/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre avec la délégation du Sud-Ouest Démocratique

Message  Vardzy Knol le Ven 15 Sep 2017 - 8:12

Peu après la ratification des deux Traités par le Comité Central du PML du SOD, le début de l'aide valdiske fut réceptionnée au port territorien de Solodnikova. La poursuite de cette aide dépendait d'une confirmation valdiske, soit depuis Maskva, soit au port territorien.
avatar
Vardzy Knol
Camarade

Messages : 48
Date d'inscription : 04/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://repdem.cforum.info/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre avec la délégation du Sud-Ouest Démocratique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum