Eclatement de la Russlavie - Sibérie (Archives)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Eclatement de la Russlavie - Sibérie (Archives)

Message  Boris Koloskopy le Mer 30 Avr 2014 - 21:27

Serguei Pozarkine a écrit:
Depuis quelques temps déjà les mouvements de partisans merksistes et de troupes de l'Armée Violette valdiske se faisaient de plus en plus nombreux le long de la frontière, mais toujours du côté du Valdisky. Pressentant un danger, à tort ou à raison, de nombreux habitants des marges de la Sibérie préféraient s'éloigner d'un côté comme de l'autre de la démarcation.

On ne savait jamais...

Serguei Pozarkine a écrit:
Dans l'austère Sibérie et le lointain Kaukase régnait une étrange activité. De nombreux agitateurs et propagandistes russlaves ou valdisks parcouraient le pays pour rallier les paysans à la cause merksiste. Rappelant les bienfaits des réformes medjeleviennes et les progrès spectaculaires du Valdisky suite à la victoire des rouges conduits par Vladimir Violët, ces hommes conduisaient les convaincus à adhérer aux cellules du PMLR qui survivaient depuis la décadence de la Russlavie. A Tobolsk même, de nombreuses affiches rouges vantaient la révolution aux prolétaires affamés par la crise.

On murmurait même que dans les vastes forêts de pins, les rouges accumulaient armes et vivres pour constituer de solides maquis. Une activité qui avait peut-être un lien avec la recrudescence du trafic de contrebande aux frontières est du pays, facilitée par la disparition quasi complète de la douane impériale avec le délitement de l'Etat. Seuls subsistaient des postes frontières côté valdisk, où les agents de la PPV se montraient complaisants avec les contrebandiers arborants la carte du Parti Merksiste-Luniniste...


__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Directeur de la PPV

Ex Commissaire au gouvernement de la République Populaire
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 503
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eclatement de la Russlavie - Sibérie (Archives)

Message  Boris Koloskopy le Mer 30 Avr 2014 - 21:29

Serguei Pozarkine a écrit:Les gares frontalières du Valdisky, controlées par les cheminots merksistes, connaissaient une activité débordante : chars, canons et matériels divers arrivaient en masse...

Iuri Ilitch Oubranov a écrit:
La cellule révolutionnaire de Tobolsk était réunie ce soir pour célébrer les récents succès engrangés par l'intérêt renaissant des valdisks pour les frères russlaves. Iuri Ilitch, premier secrétaire de la fédération du PMLR de Sibérie n'était pas peu fier, lui qui il y a un an en était réduit à courir les ruines des imprimeries pour essayer de retaper une antique presse pour pouvoir continuer à imprimer leur feuillet révolutionnaire hebdomadaire. Si l'industrie et la production agricole étaient toujours exangues du fait de la crise politico-économique qui frappait le pays, les merksistes voyaient le bout du tunnel.

Installés dans une cave discrète du centre-ville, les soixante camarades réunis ici ce soir pour trinquer autour d'un bon fut de vodka ne représentaient que les cadres des sections et des maquis de la guberniya. Iuri pris la parole en premier en tant que représentant du bureau politique central :


- Camarades ! Nous voici à l'aube d'une nouvelle ère ! Les prolétaires de Sibérie et du reste de la Russlavie relève la tête et regarde à nouveau vers l'avenir. C'est ce que je tiens à célébrer ce soir tous ensemble. Nos frères de l'est ne nous ont pas oubliés, conduits par les principes de Merks, de Lunine et de Violët, et nous apportent enfin l'étincelle qui manquait pour faire renaître la Révolution.

Non, la Russlavie n'est pas morte ! Elle l'affirme aujourd'hui avec force par la remobilisation de ses forces vives. Non, le Parti n'est pas mort ! Le Merksisme-Luninisme n'a jamais quitté nos esprit, ni cessé de conduire nos pas.

Mais tout reste à faire, camarades !
Nos camarades du Parti Violëtiste et de la PPV nous ont envoyé force instructeurs, armes, munitions et matériels de propagande. Nous avons pu regagner la confiance des paysans en leur parlant de réforme agraire, de redistribution des terres, de modernisations mécaniques et de plus hauts rendements, comme le montrent la propagande valdiske. Les ouvriers nous suivent, convaincus que les coopératives et l'indéniable puissance industrielle de l'Est sont l'avenir. Les prolétaires sont avec nous, les maquis reformés et entraînés.

Cette révolution, nous la préparons avec nos camarades valdiskes, mais nous ne la conduirons que nous mêmes ! Car c'est le peuple de Sibérie, le peuple russlave, le petit peuple des steppes, des villes et des montagnes qui doit se réveiller et reprendre son destin en main !
Camarades, pour la Révolution qui se prépare, Hurrah pour le Peuple !

- Hurrah !

- Hurrah pour le Parti !

- Hurrah !

- Hurrah pour la Russlavie !

- Hurrah !

...et tous trinquèrent à la santé du merksisme-luninisme...

__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Directeur de la PPV

Ex Commissaire au gouvernement de la République Populaire
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 503
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eclatement de la Russlavie - Sibérie (Archives)

Message  Boris Koloskopy le Mer 30 Avr 2014 - 22:06

Serguei Pozarkine a écrit:
Les mouvements de partisans rouges ne cessaient de se multiplier à la frontière avec le Valdisky. L'absence de véritable poste de douanes côté russlave (où l'administration s'était débandée depuis que les salaires avaient cessés d'être versés par un gouvernement inexistant) facilitait beaucoup la chose. Des milliers de militants, de réfugiés et de contrabndiers profitaient ainsi de la situation pour aller et venir.
Si les russlaves étaient habitués à émigrer en Valdisky pour chercher du travail dans les usines et sur le chantier du Canal Transcontinental, les partisans, disait-on, n'y restaient que pour recevoir un entraînement bien particulier...

__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Directeur de la PPV

Ex Commissaire au gouvernement de la République Populaire
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 503
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eclatement de la Russlavie - Sibérie (Archives)

Message  Boris Koloskopy le Mer 30 Avr 2014 - 22:07

Iuri Ilitch Oubranov a écrit:
Galvanisés par l'appel de Svetivostok, les colonnes des partisans du PMLR s'étaient mis en branle à travers toute la Sibérie. A tous les carrefours, les embranchements ferroviaires et les bourgs, des dizaines voire des centaines de moujiks armés jusqu'au dents avaient pris le contrôle des principales voies de communication. Les commissaires politiques avaient poussé l'audace jusqu'à attaquer de front les symboles du pouvoir en place, se voyant numériquement en force.
A Novoskoya, non loin de Tobolsk, une centaine de partisans armés, appuyés par des paysans pauvres et des ouvriers agricoles avaient attaqué, arme au poing, le poste de gendarmerie impériale local. Les pauvres agents du Tsar avaient été lynchés, puis traînés en place publique avant de se faire éventrer par les baïonettes merksistes.

Les pires troubles avaient surgis aux environs de Tobolsk, où les partisans se massaient pour assiéger le siège de la Guberniya locale. Des milliers et des milliers de merksistes, harangués par Oubranov investissaient les villages contrôlant les routes et les chemins de fer à l'ouest de la ville (l'est étant délimité par un lac). Plus aucune échappatoire n'était possible pour les habitants et les caciques sibériens, réduits à affronter les émeutes et les pillages dans les murs de la vielle ville.

La nouvelle ville, elle, avait déjà souffert des premiers combats, les partisans s'opposant aux soldats du 223ème régiment d'infanterie avec l'aide des mutins de ce dernier ! Le chaos y était général : on se battait pied à pied pour l'importante gare de Novo Tobolsk. L'odeur de poudre et de sang était omniprésente dans la confusion de la bataille : le frère trucidait le frère, le père le fils indigne, ou inversement. Femmes et enfants faisaient également les frais du carnage et des violences autres.

Seul Priovine, le fidèle bras droit d'Oubranov, épaulé par les plus fidèles militants du parti essayait de mettre de l'ordre dans cette insurrection générale de moujiks menée par des commandants inexpérimentés. La petite troupe défendait, jusque là avec succès, un petit temple de Khrestos situé aux lisières de la ville :


- Interdiction de piller ou de détruire les lieux de cultes cathodoxes ou hébraïtes camarades ! Ordre du Parti ! Quiconque sera pris avec un objet du culte ou maltraitant un prête sera fusillé sur le champ !

Oubranov était conscient de la religiosité des paysans et ouvriers sibériens, même si le régime théocratique n'avait pas vraiment rendu les serviteurs de Khrestos très populaires parmi le petit peuple. Il ne tenait absolument pas à voir la Révolution s'opposer à un mouvement réactionnaire porté par la peur de l'anticléricalisme...




Un peu plus loin, dans la banlieue de Tobolsk, une modeste auberge de village avait accueilli le congrès du PMLR. Réunit ici exceptionnellement, les membres du bureau politique merksiste avait invité les principaux représentants de la presse russlave et valdiske (on comptait un envoyé spécial de la RNR, un autre de Brevsk Gazeta, un journaliste de l'Appel du Peuple, un soit-disant correspondant du Vigilant, un ancien journaliste du Burlesque et un écrivaillon prétendant resusciter "Egalité", le quotidien merksiste). Bien entendu, force bières et vozkas avaient été prévues pour gagner la "confiance" et la bienveillance des reporters. Les responsables des cellules du PMLR étaient à l'image des journalistes : disparates. Quelques Tcherkesses cotoyaient les nord-russlaves, des eriakes et des atropathéniens débattaient ardemment de questions de libertés religieuses, tandis que les sibériens essayaient d'obtenir le silence pour commencer enfin.

Après une brève introduction du délégué régional de Murasibirsk, Oubranov lui-même pris la parole:


- Camarades russlaves, camarades prolétaires, camarades sibériens. Nous sommes réunis ici, non loin du front de la Révolution en marche, non loin de Tobolsk, pour annoncer au Peuple que le temps de l'espoir est venu. Le temps de l'espoir en une vie meilleur, en un progrès social porté par les forces populaires et productive de la Russlavie. En ce jour, le Peuple a repris son destin en main, guidé par la doctrine de Merks, de Lunine et de Violët. En ce jour, le Peuple a pris les armes pour mettre à bas les tyrans dénoncés, il y a de cela quelques années déjà, par Medjelev. Assez ! crie-t-il. Assez de souffrances imposées injustement, assez de cruautés infligées au plus grand nombre par une caste décadente de tyranneaux. Non, les tradition obsolètes, les privilèges anciens et indus, le prestige injustement acquis par la mystification des masses ne fonctionnent plus pour continuer à dominer les masses !
Sous l'égide du Parti merksiste-luniniste de Russlavie, les Peuples de toutes les Russlavies déclarent ici même, par leurs représentants, la restauration de leurs libertés incontestables et irreductibles en décrétant la République Démocratique et Populaire de Russlavie !

Une salve nourrie d'applaudissement vint saluer l'annonce, de la part du parterre de militants et de partisans situés de part et d'autre de la tablée centrale. Les journalistes, eux, grffonaient à tout va, prêts à retranscrire la nouvelle à leur rédaction...

__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Directeur de la PPV

Ex Commissaire au gouvernement de la République Populaire
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 503
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eclatement de la Russlavie - Sibérie (Archives)

Message  Boris Koloskopy le Mer 30 Avr 2014 - 22:08

Iuri Ilitch Oubranov a écrit:
Oubranov, en costume trois pièce, assistait depuis les hauteurs des faubourgs de Tobolsk à la troisième tentative de prise de la ville. Le leader des merksistes russlaves savait qu'il se donnait un air de petit bourgeois, voire de grand notable propriétaire terrien venu de Murasibirsk avec cette tenue. Cette terre était celle des moujiks misérables et des boyards rudes et mal dérgossis. Lui, l'intellectuel, le médecin, se détonnait totalement dans le tableau.

- Camarade Commandant Priovine, où en sommes nous ? demanda Oubranov en rangeant l'antique longue-vue qui lui servait à inspecter les assauts furieux des hordes déguenillées de ses troupes paysannes.

- Troisième assaut. La ville est prête à tomber, surtout avec si peu de défenses. Le gouverneur n'avait vraiment plus un kopek pour payer les coupe-jarrets du Tsar ma parole ! Mais ces levées de moujiks ne valent rien au combat. Les camarades commissaires en sont réduits à attaquer des attaques frontales en masse face aux fusils tsaristes, quand ces pleutres ne fuient pas purement et simplement ! Nous avons été obligés d'abattre certains couards qui tentaient de fuir à peine l'assaut lancé !

Priovine cracha à terre. Ce n'était pas avec ces merksistes de pacotilles qu'on allait gagner la patrie à la cause. Oubranov hocha la tête. Priovine était un bon bras droit mais un mauvais théoricien : seul l'édification des masses allait donner la rigueur et le courage aux masses prolétaire. Une fois pleinement conscientes de la force de leur classe et des buts à atteindre, ouvriers et paysans déferleraient sur le champ de bataille pour défendre les bannières violette et rouge au péril de leur vie. Il en était persuadé.

- Heureusement que nous avons une ou deux brigades de solides camarades du Parti. Attendez avant de les lancer à l'assaut et fatiguez les défenseurs. J'attends le message du grand camarade V. ...

__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Directeur de la PPV

Ex Commissaire au gouvernement de la République Populaire
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 503
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eclatement de la Russlavie - Sibérie (Archives)

Message  Boris Koloskopy le Mer 30 Avr 2014 - 22:09

Le Secrétaire a écrit:
- Mais où sont donc nos renforts ? La ville la plus importante de Sibérie est attaquée par la racaille, et ce sodomite de régent Stoyembika ne m'envoie aucune aide !

Les mains du gouverneur de Tobolsk tremblaient de manière incontrôlable, en proie à la panique. La ville allait tomber, les hommes du 223e n'avaient presque plus de munitions, et déja des gendarmes par dizaines désertaient et ôtaient leurs uniformes pour se fondre dans la population civile.

Le colonel Liprandi, commandant du 223e d'infanterie, se précipita une dernière fois au bureau télégraphique. Les rebelles, dans leur étourderie, avaient omis de couper la ligne de télégraphe, seul lien qui reliait encore Tobolsk au monde extérieur. Résigné à mourir, il ordonna au préposé d'envoyer un ultime message de secours vers Murasibirsk, dans l'espoir que quelqu'un au gouvernement finisse par y répondre...



Sommes assiégés - stop - plus de munitions - stop - rouges dans les faubourgs - pouvons tenir un-deux jours maximum - stop - mourrons ici - stop

(signé) Liprandi - Tobolsk

Nikolaï Romanovsky a écrit:Le message du gouverneur de Sibérie parvint au palais des Terems et fut réceptionné par un télégraphiste du quartier-général qui le transmit à Nikolaï Alexandrovitch Romanovsky. Lorsque celui-ci eu pris connaissance de sa teneur il dicta la réponse suivant :

Régent enfuit - stop - demandez trêve pour négociation - stop - autorités Murasibirsk examine situation - stop - ne vous rendez pas - stop

(signé) Romanovsky - Murasibirsk

__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Directeur de la PPV

Ex Commissaire au gouvernement de la République Populaire
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 503
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eclatement de la Russlavie - Sibérie (Archives)

Message  Boris Koloskopy le Mer 30 Avr 2014 - 22:10

Le Secrétaire a écrit:
Le message était décevant (on aurait espéré des renforts...) mais la nouvelle que le Maréchal Romanovsky, héros des guerres kaukaziennes et idole de l'armée, avait pris le pouvoir et proclamé la République, voilà qui galvanisa les énergies et réjouit les cœurs !

Lors d'une réunion extraordinaire à l'hôtel de ville, où étaient présents le gouverneur de Sibérie, le colonel Liprandi, le maire de Tobolsk et celui de Novo-Tobolsk, l’entièreté du conseil municipal, ainsi que les députés du Parti Paysan et du Parti Constitutionnel Démocrate pour la Sibérie, il fut décidé que, puisque la République avait proclamé à Murasibirsk, le terrible conflit qui embrasait la capitale de la Sibérie n'avait plus lieu d'être.

Vers minuit, une délégation de paix composée de de représentants du conseil municipal franchit les lignes à grand renfort de drapeau blanc, arborant des drapeaux rouges (pour le Merksisme), bleus (pour la République), et russlaves.


- La République a été proclamée ! Le régent a été renversé ! La lutte est terminée !La démocratie a triomphé ! criaient-ils en s'avançant vers les lignes merksistes...


__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Directeur de la PPV

Ex Commissaire au gouvernement de la République Populaire
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 503
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eclatement de la Russlavie - Sibérie (Archives)

Message  Boris Koloskopy le Mer 30 Avr 2014 - 22:11

Iuri Ilitch Oubranov a écrit:
Iuri Ilitch avait reçu les derniers messages des tchekistes de Tobolsk et de Murasibirsk l'informant des derniers développements. Lui et ses camarades du soviet central de Tobolsk avaient longuement réfléchi aux moyens de parvenir à la réalisation de la révolution, jusqu'à des heures tardives. Le processus prenait plus de temps que prévu et les obstacles nombreux se dressaient toujours sur leur chemin malgré la prise de l'intégralité de la Sibérie et de la plupart de la guberniya d'Orient. Les trois quarts du pays restaient encore à rallier à la révolution malgré le fait que de nombreuses insurrections avaient éclaté un peu partout dans l'ancien Empire (et même jusqu'à Bordeleau en Edoran !). Les leaders merksistes s'étaient enfin résolus à l'idée qu'il faudrait trouver des soutiens plus large que les simples aides valdiskes pour armer et "conscientiser" la classe populaire.
Oubranov avait donc reçu les émissaires gagnés à la république de Romanovsky dans l'auberge leur servant de QG.


- Messieurs, bienvenue au Soviet Suprême de la République Démocratique et Populaire de Russlavie.
Avant toute chose je souhaite vous dire que malgré nos désaccords politiques et les récents combats, nous ne sommes pas fermés à un accord pouvant ramener le sud et l'est de la patrie à la paix.
Sur le plan local, nous demandons simplement l'ouverture de Tobolsk aux forces rouges sans restrictions, l'installation du gouvernement de la RDPR et de la guberniya de Sibérie dans la ville ainsi que du QG des forces de l'Armée populaire de libération de la RDPR. Suite à cela nous nous engageons à cesser les combats et à ne pas désarmer le 223ème régiment d'infanterie de Tobolsk, ni les forces de gendarmerie, à conditions qu'elles se placent sous l'autorité de la République de Romanovsky.

Sur le plan global, nous souhaitons dialoguer avec un émissaire désigné par le maréchal Romanovsky. Nous sommes conscient que les républicains et les démocrates doivent s'unir malgré leurs désaccords politique pour le triomphe du progressisme et du pouvoir populaire contre la barbarie pojarskiste et la réaction impérialiste.

Le Secrétaire a écrit:
- Nous acceptons toutes vos demandes, c... camarades. Vous êtes les bienvenus à Tobolsk. Nous avons demandé au Maréchal Romanovsky d'envoyer des représentants pour discuter des modalités de l'organisation de la République sur des bases négociées.

Il devrait être là d'un jour à l'autre.



__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Directeur de la PPV

Ex Commissaire au gouvernement de la République Populaire
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 503
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eclatement de la Russlavie - Sibérie (Archives)

Message  Boris Koloskopy le Mer 30 Avr 2014 - 22:13

Serguei Pozarkine a écrit:
La jeune République Démocratique et Populaire pouvait craindre le péril pojarskiste d'après les funestes nouvelles qui parvenaient de Gornograd où le régent Soyembika avait été démis par le prince-bandit : la peur des massacres et des crimes perpétrés par un félon se réclamant faussement de l'Empire s'emparerait à nouveau des campagnes. Ou du moins c'est à quoi s'employaient rouges et valdiskes en deversant leur propagande : radios, journaux, discours devant les usines, tracts et feuillets déversés par avions et par trains dans les gares... Rien n'était de trop pour crier sur tous les toits que l'ennemi ne représentait pas la mère-patrie mais plutôt son antithèse : le symbole d'un empire décadent et criminel.

Suite à l'intervention edoranaise, décision avait été prise par les autorités valdiskes de porter assistance aux camarades de la RDPR à Tobolsk. Avec le soutien de forces impérialistes aux impériaux, la RDPR pouvait craindre non pas pour son intégrité mais pour son existence même. Par l'Est, c'était bien d'autres choses qui parvenaient maintenant : le Vème Corps Choc de la Troisième armée valdiske, soit 57 000 hommes, venait en soutien des partisans par voie ferrée. Déjà les premiers trains étaient parvenus à la gare de Novo Tobolsk gagnée par les troupes d'Oubranov, déversant du matériel mais aussi des soldats alliés par miliers.

Pozarkine, présent à la gare observait tout ce ballet d'un oeil inquiet. L'enjeu avait grimpé avec l'implication des empires de la Triple Alliance, mais il ne serait pas dit que le Valdisky ne soutiendrait pas ses frères merksistes si les empires prétendait s'impliquer aussi ouvertement.

__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Directeur de la PPV

Ex Commissaire au gouvernement de la République Populaire
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 503
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eclatement de la Russlavie - Sibérie (Archives)

Message  Boris Koloskopy le Mer 30 Avr 2014 - 22:14

Serguei Pozarkine a écrit:
Comptant toujours avec les dizaines de milliers de partisans merksistes, les milices paysannes et ouvrières, ainsi que les partisans républicains et la troupe loyaliste, les sibériens restaient toujours acquis au gouvernement de Romanovski. Les difficultés de Murasibirsk, aux prises avec l'ennemi Pojarskiste, n'avaient fait que renforcer leur détermination : la succession des crimes de guerres et des pillages du clan pseudo-"impérial" avait nourri la crainte du retour de la barbarie de ces nobles gornogradois, plus proches d'assassins et de voleurs de grands chemins que de serviteurs de la sainte patrie.
De plus, les partisans de Romanovski et de la RDPR pouvaient compter avec les 57 000 soldats valdisks du Vème corps choc de l'Armée Violette. Bien équipés, bien ravitaillés et armés, ces troupes pouvaient tenir tête a des impériaux qui n'avaient fait que bricoler une armée à base de levées de masse et de recrutement de mercenaires cosaques. De plus l'aviation valdiske disposait d'appareils fiables et relativement nombreux à proximité.

Les républicains étaient d'ailleurs en plein travaux : un terrain d'aviation avec ses barraquement avait pu être bricolé derrière la ville de Tobolsk. Protégé par les défenses de Tobolsk en cours de construction (des kilomètres de tranchées et de défenses de barbelés, de sacs de sable amenés par la ligne de chemin de fer Eriagrad-Tobolsk), les républicains et les merksistes seraient capables de tenir un siège conséquent face aux soudards et aux bandits impériaux.

Visiblement le commandement valdisks, s'il avait respecté la trève imposée à l'occasion du sommet de Valdrak, comptait bien défendre les bastions républicains des pillages du camp adverse.

__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Directeur de la PPV

Ex Commissaire au gouvernement de la République Populaire
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 503
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eclatement de la Russlavie - Sibérie (Archives)

Message  Dimitri Litovski le Lun 16 Fév 2015 - 9:48

Dimitri Litovski a écrit:La Sibérie était redevenue depuis de longs mois le territoire sans agitation et loin de tout qu'elle avait été avant la révolution rouge. Les paysans étaient retournés passer le rude hiver chez eux, les ouvriers étaient mobilisés dans les usines et les nouveaux dirigeants étaient occupés à asseoir leur pouvoir dans cette région rurale, avec l'aide des commissaires politisues valdisks. Le praesidium du Soviet de Tobolsk, l'instance qu dirigeair officiellement la Sibérie merksiste, était majoritairement composé de personnes peu connues en dehors du PMLR, excepté Iuri Ilitch Oubranov, le nouveau chef d'État, et Dimitri Litovski...

Ce dernier était passé clandestinement en Russlavie pour échapper au Parti révolutionnaire valdisk qui avait été bien décidé à purger la République de toute présence modérée ou MViste. Arrivé à Murasibirsk, il avait soutenu le régime républicain face à la RDP de Russlavie, une "république fantôche du PVR" disaient les modérés à l'époque. Mais l'élan républicain avait vite disparu et Murasibirsk avait été assiégée par les forces tsaristes. Litovski, dans la campagne lointaine dela,ville, avait fini par apprendre par un émissaire modéré que Karamazov et le PVR étaient tombés et que Koloskopy, le chef de la police politique, et Bourikov, le chef d'État-Major avaient pris sa place. "Il fallait s'y attendre" avait répondu l'ancien président "la PPV et l'Armée ne pouvaient cautionner d'avoir le second rôle bien longtemps..." Mais la fin de Karamazov signifiait aussi la fin de son emprise sur la RDPR, alors Litovski partit pour Tobolsk... Là il prit sa carte d'adhérent du Parti. Après avoir été amené à enseigner la doctrine merksiste-violëtiste à l'École du Parti, au vu de son expérience dans cedomaine, on lui avait proposé d'entrer au comité exécutif du Soviet. Et bien que la menace valdiske - puiquels nouveau régime de Maskva n'était pas réellement favorable aux autres mouvements politiques que le sien - fût bien prèsente, il accepta. Le voilà donc membre du praesidium chargé de la Propagande et de l'Éducation. Il bénéficiait de la protection du chef d'État, même si face à la PPV cela ne signifiait pas grand chose. Il tâchait toutefois de se faire discret pour ne pas attirer l'attention négativement sur lui... Il fallait bien assurer son avenir, surtout dans un régime comme celui de la RDPR.

Si l'on assurait à tous que cette république maintenait l'ordre et offrait de quoi vivre à tous ses citoyens, la réalité était tout autre. Le Kaukaze avait du mal à accepter l'autorité sibérienne et à l'ouest, les moujiks pensaient encore le Tsar vivant, et le merksisme-violëtisme leur échappait totalement. Les frontières, elles, s'étaient stabilisé et la présence militairey avait été intensifiée pour lutter contre toute tentative d'incursion de brigands ou de fidèles du Tsar tels les Livadiens qui s'étaient établis plus au nord.

__________________________________
Président du mouvement modéré
Grand-Chancelier de l'ordre du Violët Rouge

Ex-Président du Conseil des Commissaires du Peuple et de la République
Ex-Premier Secrétaire du PPV
Ex-Secrétaire général du PML de Russlavie
Ex-Ministre des Affaires Micromondiales
Ex-Ministre de l'Économie
Ex-Commissaire du Peuple de Maskva
avatar
Dimitri Litovski
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 398
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur http://valdisky.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eclatement de la Russlavie - Sibérie (Archives)

Message  Dimitri Litovski le Lun 16 Fév 2015 - 9:49

Dimitri Litovski a écrit:Alors que le Praesidium du Soviet de RDPR était en pleine réunion concernant "l'éducation des masses paysannes russlaves au merksisme", un grand homme barbu à l'allure sévère, Vitaly Andreipov, le chef de la police politique russlave, fit irruption dans la salle du conseil trainant avec lui un homme visiblement passé à tabac avant sa présentation aux hautes-autorités merksiste et une feuille de papier froissée. Iuri Oubranov, qui n'aimait guère que l'on trouble des réunions "d'une importance capitale pour l'avenir du régime" lui demanda sur un ton réprobateur la raison de cette entrée impromptue.

- Cet ennemi réactionnaire était tranquillement monté sur une estrade sur la place publique du village de Kurov pour lire une proclamation tsariste, en étant pas le moins du monde inquiété par son acte infâme ! Dis-nous ce que tu lisais, sale réactionnaire !

Andreipov avait beau hurler sur l'homme, ce dernier était tellement pétrifié par la peur qu'il était incapable de parler. Après l'avoir été convaincu par la force, l'homme, vraisemblablement un fidèle au régime qui avait sans le vouloir passer la frontière invisible - toute proche de Kurov - entre Russlavie et RDPR, commença à lire confusément l'acte de proclamation de la Régence de la Tsarevna. Quand il termina, Andriepov le confia ensuite à ses hommes sans manquer de lui donner une dernière correction de sa part.

Ce fut une nouvelle fois Oubranov qui prit la parole devant les regards confus et convergeant tous vers lui des autres membres qui ne savaient quoi penser de cette proclamation. Le texte où figuraient les armes de la monarchie et le nom de la Tsarevna semblait authentique...


- Je pense que nous sommes tous d'accord pour ne pas reconnaître le pseudo-pouvoir de ses réactionnaires tsaristes.

Tout le monde approuva d'un signe de la tête, la monarchie avait apporté bien trop de malheurs au eptit peuple russlave et l'on ne voulait plus entendre parler d'elle. Le premier secrétaire du PMLR continua alors.

- Et s'ils veulent la guerre, ils l'auront, mais nous ne ferons que nous défendre face à une agression impérialiste.
Adreipov, tout individu suspecté de propager la nouvelle est un ennemi du régime et il est bien sûr à traiter comme tel. Nous allons prévenir Maskva de la nouvelle, même s'ils doivent déjà être au courant, et leur demander des précisions sur les sujet.


Dourchov, le Commissaire à la Défense nationale, demanda la parole.

- Profites-en pour leur demander une aide militaire, camarade. Nos frontières sont bien gardées mais face aux forces tsaristes aidées par les édoranais, on finirait par tomber tôt ou tard malgré la volonté de fer de nos soldats dévoués à la cause merksiste.

Iuri Oubranov inscrit cela sur une feuille de papier avant de reprendre la réunion là où elle en était. Il ne s'inquiétait pas pour la RDPR, le soutient des valdisks pouvait dissuader les tsaristes à tenter une invasion de l'est Russlave.

__________________________________
Président du mouvement modéré
Grand-Chancelier de l'ordre du Violët Rouge

Ex-Président du Conseil des Commissaires du Peuple et de la République
Ex-Premier Secrétaire du PPV
Ex-Secrétaire général du PML de Russlavie
Ex-Ministre des Affaires Micromondiales
Ex-Ministre de l'Économie
Ex-Commissaire du Peuple de Maskva
avatar
Dimitri Litovski
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 398
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur http://valdisky.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eclatement de la Russlavie - Sibérie (Archives)

Message  Dimitri Litovski le Ven 13 Mar 2015 - 17:49

Dimitri Litovski a écrit:Les quarante mille militaires valdisks du camp de Prietene entendaient bien défendre leur frères rolamaviens face aux "impérialistes ennemis des Révolutions valdiskes, russlaves et rolamaviennes". Maskva avait ordonné un survol des positions ennemis par les chasseurs Dig-12 et l'on se préparait à la défense du camp. Les Edoranais avaient agi rapidement et avaient pu, avec l'aide des Petits-Russave, encerclé la zone valdiskes. Sal-Haje avait été prise, mais pour combien de temps ? Le commandement militaire du camp ne comptait pas laisser tomber les Rolamaviens sous le joug des tsaristes...

Les Krasslandais avaient l'air déterminé à combattre l'impérialisme édoranais, et les Valdisks les rejoignaient désormais dans la lutte anti-impérialiste...

Dimitri Litovski a écrit:Avec les derniers évenments en Transvalachie, la RDPR avait redéployé ses troupes vers le sud : vingt mille mobilisées étaient positionnés sur la frontière avec le Gubernya de Murassibirsk, et dix mille avait été positionnés à la frontière avec l'Atropatène. Dix mille autres avaient été placés dans des villages de la Horde d'Or pour continuer à étendre la Révolution.

Une partie de la IIIe Armée Violette allait bientôt rejoindre leurs frères russlaves. Déjà à l'est du Khanat de la Horde d'Or l'on avait aperçu de nombreux mouvements de troupes...

__________________________________
Président du mouvement modéré
Grand-Chancelier de l'ordre du Violët Rouge

Ex-Président du Conseil des Commissaires du Peuple et de la République
Ex-Premier Secrétaire du PPV
Ex-Secrétaire général du PML de Russlavie
Ex-Ministre des Affaires Micromondiales
Ex-Ministre de l'Économie
Ex-Commissaire du Peuple de Maskva
avatar
Dimitri Litovski
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 398
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur http://valdisky.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eclatement de la Russlavie - Sibérie (Archives)

Message  Dimitri Litovski le Sam 14 Mar 2015 - 14:55

Dimitri Litovski a écrit:Les valdisks répondèrent aux Edoranais qu'ils occupaient illégalement le territoire d'un état indépendant, reconnu et défendu par la RPV. Les militaires n'évacueraient donc pas le camp de Prietene. Les survols des positions édoranaises avaient été multipliés pour prévenir tout risque d'attaque. Le croiseur "SSV Révolution" et les destroyers "SSV Medjelev" et "SSV L'Insoumis" partèrent du port de Novograd pour la Transvalachie. Des soldats de la IIIe Armée de Brevsk allaient venir par voie aérienne renforcer les effectifs du camp de Prietene...

__________________________________
Président du mouvement modéré
Grand-Chancelier de l'ordre du Violët Rouge

Ex-Président du Conseil des Commissaires du Peuple et de la République
Ex-Premier Secrétaire du PPV
Ex-Secrétaire général du PML de Russlavie
Ex-Ministre des Affaires Micromondiales
Ex-Ministre de l'Économie
Ex-Commissaire du Peuple de Maskva
avatar
Dimitri Litovski
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 398
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur http://valdisky.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eclatement de la Russlavie - Sibérie (Archives)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum