Seconde visite diplomatique au Krassland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Seconde visite diplomatique au Krassland

Message  Pavel Gorilov le Ven 1 Nov 2013 - 11:16

Pavel Gorilov a écrit:
Après quelques interminables heures de vol sur un appareil de la compagnie nationale valdiske "Prolétair", le Président du Conseil, Pavel Gorilov, s'était enfin posé sur le tarmac de l'aéroport intermicronational de Neu-Krassburg. Le leader merksiste était maintenant habitué aux voyages en avion après ses nombreux déplacements, et il lui suffisait habituellement d'une bouteille de bonne vaudka pour ne plus ressentir la moindre gêne. La seule chose qui chiffonnait le gros internationaliste était son retard pour les festivités nationales krasslandaises. Une urgence politique ainsi qu'une violente tempête de neige l'avaient retenus durant deux jours à Brevsk. Pavel espérait cependant obtenir un entretien avec le nouveau président Bösemann afin de négocier sur des propositions de coopération.

Comme d'habitude, les pilotes violëtistes eurent toutes les peines du monde à atterrir au milieu de l'athmosphère noire de suie de la capitale. Ne gras nuages de particules s'étalaient, encore plus denses que d'habitude, après les feux de pneus.

avatar
Pavel Gorilov
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 151
Date d'inscription : 27/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde visite diplomatique au Krassland

Message  Pavel Gorilov le Ven 1 Nov 2013 - 11:17

Egon Schweinwald a écrit:Si le voyage avait paru long au kamarade Gorilov ce n'était pas tant du à la distance relativement réduite séparant Maskva de Neu Krassburg mais au fait ke le le pilote avait longuement tourné en rond au dessus du Krassland jusk'à oser entamer l'approche finale de l'Aéroport International Hans von Krass de Neu Krassburg. Ce temps passé a faire des tours au dessus de la semi-républik permis d'ailleurs aussi aux autorités du Ministère des Affaires Mikromondiales de prévenir le komité d'akkuil de l'arrivée imminente du chef d'Etat valdiske. A sa descente d'avion le président Gorilov fût akkueilli par la ministre Lisa Monak ki salue la président et la délégation. Une fanfare militaire de la Garde Rose joua les hymnes krasslandais et valdiskes puis la délégation valdiske fut konduite au palais présidentiel de Neu Krassburg où l'attendait le président Bösemann.
avatar
Pavel Gorilov
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 151
Date d'inscription : 27/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde visite diplomatique au Krassland

Message  Pavel Gorilov le Ven 1 Nov 2013 - 11:18


Egon Schweinwald a écrit:Le président Arnulf Bösemann vient akkeuillir le président Gorilov sur le péron du Palais Présidentiel et le guida vers le salon où devait avoir lieu l'entrevue entre le président krasslandais et son homologue valdiske.

Arnulf Bösemann : - Bonjour président Gorilov et bienvenue à Neu Krassburg. J'espère ke vous avez fait bon voyage. Prenez place, et dites mois kels sont ces projets ki vous amènent chez nous ?
avatar
Pavel Gorilov
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 151
Date d'inscription : 27/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde visite diplomatique au Krassland

Message  Pavel Gorilov le Ven 1 Nov 2013 - 11:19


Pavel Gorilov a écrit:Le gros politicien du Nord salua d'une vigoureuse poignée de main son homologue krasslandais. Gorilov était réputé dans toutes les chancelleries du monde pour son extraordinaire force physique, et son salut était généralement redouté des plus douillets et des diplomates aux articulations douloureuses.

- Président Böseman, laissez-moi d'abord vous féliciter en personne pour votre élection. C'est un honneur que de rencontrer le président d'une des plus vieilles nations du Micromonde. Je vous souhaite également une bonne fête du Krassland. Veuillez m'excuser pour mon absence lors de ces fêtes. J'ai malheureusement été retenu par mes obligations.

Le président claqua ensuite des doigts pour qu'un conseiller lui amène une malette de cuir contenant les dossiers dont il serait question par la suite.

- Sasha ! Les dossiers.

Puis s'adressant au président Böseman, Gorilov adouçit sa voix.

- J'aurai voulu m'entretenir avec cous de divers projets de développement, principalement économiques, mais également stratégiques.
Mais tout d'abord j'aurai souhaiter vous demander ce que vous pensiez de l'état du Krassland aujourd'hui et de sa situation stratégique, avec une Russlavie en phase d'anarchie ?

{{{Spoiler}}}
avatar
Pavel Gorilov
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 151
Date d'inscription : 27/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde visite diplomatique au Krassland

Message  Pavel Gorilov le Ven 1 Nov 2013 - 11:19


Egon Schweinwald a écrit:Arnulf Bösemann : - Le Krassland va mieux. Nous konnaissons une période de forte kroissance ékonomike et pour ce ki est de la situation stratégike elle s'est bien amélioré depuis un an. Nous avons règlé définitivement notre konflit territorial avek le belondor et repris les territoires autrefois okkupés par la Russlavie ki ne konstitue plus une menace à l'heure k'il est. Les kelkes terroristes ki étaient instrumentés par les Rusllaves ont été erradikés et désormais il ne nous reste plus à regler ke le kas de l'edredonie et celui du krassland oriental enkore okkupé.
avatar
Pavel Gorilov
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 151
Date d'inscription : 27/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde visite diplomatique au Krassland

Message  Pavel Gorilov le Ven 1 Nov 2013 - 11:25


Pavel Gorilov a écrit:
Cherchant des yeux une bonne bouteille à entamer dans le bar présidentiel, Gorilov arbora un grand sourire.

- Vous me voyez ravi d'entendre que vous avez réglé vos différents avec les nations voisines. Peut-être un futur sommet sera-t-il l'occasion de trouver un compromis sur le Krassland de l'est.

Mais ne pourrions-nous pas parler de tout cela autour d'une bonne bouteille de vos merveilleux alcools ?

L'énorme leader merksiste sortit ensuite une grande fiche cartonnée de la malette.

- Sacha ! Sort les plans pour nous les montrer !

Le conseiller présidentiel s'exécuta et bientôt il tenait un transparent sur une feuille blanche représentant diverses cartes.

Pavel Gorilov leva sa silhouette massive en se saisissant de ses notes, puis se racla la gorge.

- Votre Excellence, je souhaiterait vous présenter un projet grandiose qui pourrait bien nous rendre tous, ici présents, célèbre pour les siècles à venir. Je parle ici d'un projet collossal qui aura des implications sociales et économiques importantes sur le Grand-Duché du Zollernberg, la République Populaire du Valdisky et la Semi-Républik du Krassland.

Mais laissez-moi vous présenter ce fameux projet :

Le Grand Canal Transcontinental.

Le projet, élaboré avec des ingénieurs du ministère de l'Economie et des Deniers Publics sur mon idée, est de creuser un vaste canal, susceptible de convoyer des navires cargo d'environ 30 mètres de large, et ce à travers tout le continent nord. Oui, vous avez bien entendu. A travers tout le Continent Nord en suivant un trajet Nord-Sud.

La côte nord du continent est un rivage particulièrement riche, entre les puissantes industries edoranaises, scantheloises et valdiskes, les mines de savonites, ainsi que les diverses autres activités : pêcheries nordzeelandaises, fourrures et bois russlaves, etc.
De l'autre côté, au sud, les nourritures nautiennes, les produits luxueux d'Ys, les matières premières et les fruits banganais, la savonite krasslandaise, les industries zollernoises, francoviennes, nadéennes...
Au centre du projet, Zollenheim, à la croisée entre le Krassberg au sud-ouest, le reste du Zollernberg au sud-est, le lac de Centurya au nord et la Russlavie au nord-ouest.
Le trafic potentiel est important. Cependant le Continent Nord reste une vaste étendue de terre infranchissable et la seule solution pour atteindre les ports du nord reste de le contourner par des routes maritimes fort longues.

Un tel canal permettrait aux navires de couper directement par le milieu du continent : le trajet suivrait plusieurs rivières canalisées depuis Valgograd, puis Oorenburg, et filerait jusqu'à Maskva et le lac de Centurya. Ce serait la partie valdiske du trajet canalisé.


Trajet entier (avec parties canalisées en bleu)


L'ouvrage reprendrait en Zollerberg à partir de Zollenheim, puis serpenterait à travers le massif du Krassberg puis dans la rivière de Krassbergstadt via des tunnels et des écluses jusqu'au Krassee.


Tunnel envisagé à travers le massif du Krassberg


Enfin un ascenseur à bateaux permettrait aux navires de rejoindre enfin la Mer Océane en contournant les chutes du Schaumsturz à la sortie du Krassee.


Partie zollerno-krasslandaise du trajet

Nous prévoyons de constituer deux canaux parallèles sur les trajets valdisk et krasslandais afin d'assurer la montée et la descente des navires, avec de chaque côté (au moins dans la partie valdiske) deux voies ferrées qui serviraient à tracter les embarcations à l'aide de locomotives diesel. La section canalisée

Le coût estimé serait très important, mais nous pensons qu'une levée de fonds avec plusieurs banques étrangères, ainsi que l'association de plusieurs groupes industriels zollernois et krasslandais nous permettrait de concrétiser le projet. Moyennant une taxe de péage raisonnable, l'ouvrage serait amorti sur cinq à dix ans. Un consortium serait ainsi constitué : le Consortium du Canal Trans-Continental, afin de réaliser puis exploiter le canal. Il serait constitué des Etats ou sociétés des trois pays, avec pour chaque pays un tiers du capital détenu.

Enfin, si le projet est accepté par votre Excellence, ainsi que le gouvernement krasslandais, nous discuterons plus avant des détails techniques, tels que la localisation du siège du consortium ou les autorisations de passage des navires civils et militaires. Nous imaginons déjà que les navires civils passeraient librement moyennant péage, mais que les navires de guerre devraient obtenir l'accord des trois Etats afin de pouvoir franchir l'ouvrage.

Gorilov, une fois son speech terminé, et les diapositives passés, se tourna vers le ministre zollernois. L'ancien ministre valdisk attrappa un verre d'eau et se raffraichît avec délectation.

- Qu'en dites-vous Excellence ? Seriez-vous prêt à nous suivre dans cette audacieuse aventure technologique ?
avatar
Pavel Gorilov
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 151
Date d'inscription : 27/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde visite diplomatique au Krassland

Message  Pavel Gorilov le Ven 1 Nov 2013 - 21:59

Egon Schweinwald a écrit:Le président krasslandais examina attentivement les kartes l'air pensif avant de répondre.

Arnulf Bösemann : - C'est un projet très intéressant mais...

Bösemann laissa sa phrase en suspens et se leva pour aller chercher une bouteille de Schmoitz et deux verres. Il avait été informé du goût du chef d'Etat valdiske pour la boisson et il avait estimé ke Gorilov apprécierait partikulièrement une bonne bouteille de vieux Schmoitz du Krassauerstein, la boisson nationale des merksistes du temps de la Républik libre du Krassauerstein. Il remplit lentement les deux verres avant de poursuivre...

Arnulf Bösemann : - ... l'implikation des Zollernois dans ce projet me semble kelke peu problématike. D'une part parce ke l'état aktuel des relations krasslando-zollernoises permet difficilement d'envisager une kollaboration dans un projet kommun... et d'autre part parce ke les Zollernois sont déjà assez fortement implikés dans un projet de kanal konkurrent du votre ke tentent de promouvoir les Edoranais. Vous savez certainement ke Störtebeker voudrait konstruire un kanal depuis la Mer de Glace a travers la Russlavie jusk'à Opessa sur le Krassee et ke sa kompagnie est déjà aktivement en train de kreuser un kanal au Zollernberg destiné a relier le Krassee à la rivière Kreuz - la Zolder des Zollernois - ki est déjà navigable entre le Krassauerstein et le delta sur la Mer Océane. J'ai donk kelkes sérieux doutes sur la volonté des Zozos de s'impliker dans votre projet. Dès lors, ne serait t'il pas préférable d'envisager un projet de kanal bilatéral ? En lieu et place du tracé ke vous me présentez, on pourrait imaginer une variante nord ki passerait via Eriagrad au lieu de partir de Zollernheim puis rejoindrait la rivière ki longe la frontière krasslando-russlave. Il y aurait certes une petite portion de territoire russlave à traverser entre nos deux pays mais on kontournerait l'obstakle en le franchissant en tunnel, ainsi les Russlaves ne pourraient pas gêner le trafik.
avatar
Pavel Gorilov
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 151
Date d'inscription : 27/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde visite diplomatique au Krassland

Message  Pavel Gorilov le Ven 1 Nov 2013 - 22:00


Pavel Gorilov a écrit:Le Président du Conseil valdisk se saisit avec délectation du breuvage merksiste, avec un oeil pétillant.

- Un grand pays que ce Krassauerstein. Un pays frère, berceau du merksisme-luninisme, et colonisé comme le Valdisky par les zollernois, comme nous. C'est un grand malheur que de le voir occupé par les impérialistes.

Pour en revenir à ce premier projet, nous avons déjà contacté à ce propos les zollernois, qui disent être favorables à un tel percement du Krassberg de leur côté, même s'il possède déjà un canal au Wasserland qui contourne les chutes du Schaumsturz. Mais bien sûr nous pourrions imaginer un canal purement krasslando-valdisk... Ce pourrait être un concept intéressant, notamment en cas de conflit avec le Zollernberg ou Edoran, qui sont de potentielles menaces pour nous aussi. Si un tel canal existait, surtout doublé d'une voie ferrée, cela nous donnerait un double avantage : économique car renforçant nos échanges commerciaux, et stratégique, en assurant une ligne de ravitaillement entre nos pays en cas d'affrontement avec Edoran ou le Zollernberg. Dans ce cas il nous faudra aussi sécuriser le sud de la Russlavie, au moins pendant la construction. Nous y avons déjà une grande quantité de milicien de l'ancien Parti merksiste-luniniste russlave qui y patrouillent pour nous.

Gorilov se resservit copieusement pour s'envoyer une autre grande goulée de Schmoltz.

J'aurai également aimé aborder d'autres sujets d'importance entre nos deux pays.
Bien sûr il faudrait que nous établissions un TRM entre nos deux nations, mais cela, j'en suis sûr, ne sera qu'une formalité.
- La sécurisation du Sud russlave, nous en avons parlé, est un enjeu majeur pour nous face à la Triple-Alliance et aux velléités d'Edoran de s'installer à nos porte dans l'espace Panslave. Nous avons, dans cette optique de défense, commencé à travailler avec les armaréens, notamment via un pacte de coopération, pour nous rapprocher de l'ACS. Nous aimerions éventuellement mieux coopérer avec le Krassland sur ce point.

Sur le plan économique, deux sujets d'importance ressortent :
- L'établissement d'une ligne de ferry avec la Poldévie. Nous aimerions discuter d'une telle liaison avec Krasserhaven ou Krasfurt-am-see, qui prolongerait le canal pour désservir notre île. La Poldegrad est pour nous une base naval d'importance, qui a fortement besoin d'être ravitaillée, et l'industrie krasslandaise serait parfaite pour cela. D'autre part la Poldévie est une île qui produit de nombreux produits agricoles exotiques nautiens, et qui pourrait alimenter le marché krasslandais.
- Autre point concernant le transport, l'établissement d'une ligne aérienne Neu-Krassburg - Maskva par notre compagnie "Prolétair" et la votre.
- Troisièmement, le développement de l'industrie du Gaz de Savonite Liquide dans les savonifères valdiskes. Nous aimerions évaluer avec vos compagnies minières la possibilité pour elles d'investir dans l'extraction de savonite et de gaz de savonite liquide. Le potentiel économique est fort, d'autant plus si le canal est développé, ce qui facilitera l'exportation.



Le leader merksiste sortit deux cigares nautiens de son énorme veste et tendit un barreau de chaise à son homologue, certain de lui faire plaisir avec ce plaisir si savoureusement polluant.
avatar
Pavel Gorilov
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 151
Date d'inscription : 27/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde visite diplomatique au Krassland

Message  Pavel Gorilov le Dim 3 Nov 2013 - 7:47


Le président krasslandais pris le cigare tendu par son homologue valdiske et l'alluma.

Arnulf Bösemann :
- Le Krassland préférerait un projet de canal valdisko-krasslandais, kar si on fait passer le tracé par le Zollernberg, cela donnerait aux Zozo le pouvoir de kontrôler notre trafik maritime.

Il remplit les verres de Schmoitz et poursuivit...

- Le traité de rekonaissance mutuelle ne devrait pas poser de problème mais s'est une kondition nécéssaire a l'établissement d'autres traités.
- Pour ce ki est de la sékurité, le Krassand devrait rejoindre prochainement l'ACS dans une version remaniée ki devrait rassemebler le Krassland,la Francovie et Armara. Un rapprochement du Valdisky avek les pays de l'ACS sera donk bien vu de notre part.
- L'établissement d'une liaison par ferry entre la Poldevie et Krassershaven ne devrait pas poser de problème. Si vous n'avez pas de kompagnie de ferry pour exploiter cette ligne je demanderais à la Konavkra la société publike krasslandaise ki exploite le ferry du Krassee s'ils pourraient ouvrir une telle ligne.
- Je komptais moi-même vous demander l'ouverture d'une liaison aérienne entre nos deux pays donk je suis ravi de voir ke nous sommes en akkord sur ce point. On peut konsiderer donk komme akis ke Prolétair et Air Lusch pourront exploiter la liaison entre Neu Krassburg et Maskva dès ke ces kompagnies le souhaiteront.
- La demande en savonite est forte chez nous en raison de la forte kroissance aktuelle denotre sekteur industriel et nous cherchons justement a développer les achats de minerais à l'étranger, nos mines ayant de la peine a suivre la hausse de la demande. Une participation de nos kompagnies au développement de l'exploitation des gisements valdiskes peut donk être d'un grand interêt pour notre pays.
avatar
Pavel Gorilov
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 151
Date d'inscription : 27/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde visite diplomatique au Krassland

Message  Pavel Gorilov le Dim 3 Nov 2013 - 7:49

Le leader valdiske expira une large bouffée de fumée, qu'il accompagna d'une grande rasade de Schmoltz. Une soirée comme Pavel les aimaient, avec tout le necessaire pour se sentir à l'aise. De plus il avait là une excuse parfaite pour éviter d'avoir à supporter les singeries des zozos. Il avait tout naturellement désigné volontaire son bras droit, Van Ijmeer, pour assister à ces ennuyeux salamalecs protocolaires.

- Concernant le canal, eh bien nos ingénieurs vont retravailler les tracés et les forages dans le sud russlave. Vos techniciens n'auront qu'à se présenter à l'aéroport de Maskva pour que nous les amenions jusqu'aux terrains de prospection. Nous allons établir une nouvelle carte des possibilités de tracés. Je pense qu'il sera possible de faire déboucher un tel ouvrage par le port de Kariagrad, au sud-est d'Eriagrad. Quant au tunnel, je ne sais pas encore, mais cela me parait un brin optimiste pour y faire transiter des bargeset des péniches sur plusieurs centaines de kilomètres sous terre.

- A propos du ferry, j'avais justement une proposition plus précise : nous disposons également d'une compagnie de transport maritime. Dans ce cas, pourquoi ne pas créer une coentreprise entre la Konavkra et l'armement national valdisk AV ? Nous pourrions ainsi leur faire opérer des liaisons plus lointaines. J'imagine déjà une liaison par le canal entre Maskva et Grad-am-see (notre port d'exportation de la savonite et du GSL) et Krassfurt. Puis une liaison entre Krassfurt (ou Krassenhaven) et Poldegrad. Des développement de la ligne de ferry pourraient ensuite avoir lieu, vers Kaora et même la Francovie. Qu'en dites-vous ?
Nous créerions ainsi une grande société valdisko-krasslandaise de navigation, leader sur les mers du Micromonde, et Krassfurt pourrait se transformer en une vaste plate-forme d'échanges, entre son port maritime et fluvial, et le trafic routier et par rail vers le Zollernberg.
Le Merksisme n'est pas incompatible avec l'ambition, comme vous le voyez !

- En ce qui concerne la Savonite, c'est parfait. Nous laisserons vos hommes d'affaires négocier avec la société d'Etat SMV, qui se trouve à Valdrak-am-see.

- Enfin, pour ce qui touche à l'ACS, nous aimerions être invités au prochain sommet. Nous pourrions négocier éventuellement un rapprochement. Pour le moment nous diposons en particulier d'un traité nommé "TCMR" qui nous permet de coopérer plus étroitement avec les armaréens en cas de crise.


Gorilov ajouta, suite à sa longue tirade :

Ma proposition de co-entreprise concerne évidemment le développement de la liaison ferry et la gestion du canal, de manière égale, à 50/50.

avatar
Pavel Gorilov
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 151
Date d'inscription : 27/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde visite diplomatique au Krassland

Message  Pavel Gorilov le Dim 3 Nov 2013 - 7:53

Egon Schweinwald a écrit:
Bösemann ki était un opportuniste pragmatike et non un ideologue sektaire kommençait à trouver de plus en plus sympathike ce meksiste au fur et a mesure ke les projets de koopération prennaient forme.

Arnulf Bösemann : - Cette proposition de mettre en place des koentreprises me plait bien. Une entreprise possèdée a 50/50 par la Konavkra et Valdisk AV pourrait assez rapidement voir le jour pour exploiter la ligne Krassershaven-Poldegrad ke l'on pourrait même facilement prolonger jusk'à Kaora pour mettre en place la première liaison par ferry entre le kontinent nord et le kontinent sud. Chak'une des deux entreprises associées dans ce projet fournirait un ferry. D'autres liaisons pourraient être mises en place par la suite notamment après l'achèvement du kanal.

Le président krasslandais s'interrompit un bref instant pour reverser une tournée de Schmoitz avant de poursuivre...

- Pour ce ki est du tunnel fluvial, il ne ferait pas des centaines de kilomètres mais tout au plus 10 à 20 km si on se base sur l'échelle krasslandaise. Cela prendra toutefois du temps pour le kreuser. Ici aussi on peut envisager la mise en place d'un konsortium rassemblant des entreprises krasslandaises et valdiskes pour la konstruktion et l'exploitation du kanal... Et pour l'ACS je ferais part à mon homologue francovar de votre souhait de vous rapprocher de cette alliance. Nous n'attendons plus ke la signature par Armara du traité de rekonnaissance mutuelle krasslando-armaréen pour procéder à la signature du traité de l'ACS formant une alliance trilatérale Krassland-francovie-Armara ki pourrait pourkoi pas s'ouvrir aussi au Valdisky... Ah et puis puiske l'on parle d'organisations, le Valdisky serait il interessé a rejoindre la Ligue des Etats Modernes, organisation ke préside pour ce trimestre le Krassland et ki konnait une certaine lethargie suite à la situation de krise affektant deux de ses membres fondateurs (Prya et Nadür). Nous souhaiterions redynamiser cette organisation de koopération ékonomie,humanitaire, kulturelle et sportive en intégrant de nouveau membres komme la Frankovie, et pourkoi pas le Valdisky
.
avatar
Pavel Gorilov
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 151
Date d'inscription : 27/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde visite diplomatique au Krassland

Message  Pavel Gorilov le Mar 5 Nov 2013 - 7:08


Pavel Gorilov a écrit:Le leader merksiste demanda à son conseiller en affaires diplomatiques de lui rédiger un brouillon de TRM à la machine à écrire. Il ajouta un petit feuillet contenant les principaux points négociés et à inclure sous réserve de négociation.






2nd Traité de Neu Krassburg
 
 



Les parties contractantes, à savoir, 


La République Populaire du Valdisky, ci-après dénommée Valdisky, représentée par Pavel Gorilov, Président du Conseil des Commissaires du Peuple,


Et


La Semi-Républik du Krassland, ci-après dénommée Krassland, représentée par Arnulf Böseman, Président de la Semi-Républik, d'autre part,


Réunis à Neu Krassburg, capitale de la Semi-Républik du Krassland,


Conviennent ensemble des dispositions suivantes :


Titre 1 : De la Reconnaissance mutuelle


Article 1er. Le Valdisky et le Krassland reconnaissent mutuellement leur existence en tant qu'Etats indépendants de l'Archipel du Micromonde. Les parties contractantes reconnaissent leur souveraineté respective sur leurs territoires. 


Article 2. Les parties contractantes établissent des relations diplomatiques réciproques. Pour ce faire, il est établi une Ambassade du Krassland en Valdisky avec nomination d’un ambassadeur, interlocuteur privilégié du Valdisky. De même, il est établi une Ambassade du Valdisky en Krassland  avec nomination d’un ambassadeur, interlocuteur privilégié du Krassland.


Titre 2 : De la Coopération Générale


Article 3 : Les parties contractantes s’engagent à promouvoir la paix sur le Continent Nord, et plus largement, à l’échelle de l’Archipel.


Article 4 : Les parties contractantes s’engagent à se porter assistance humanitaire en cas de besoin explicitement exprimé de l’une des parties contractantes. De même, en cas de catastrophes naturelles ou technologiques touchant l’une des parties contractantes, l’autre partie s’engage à lui porter assistance dans les plus brefs délais.


Article 5 : Chaque partie contractante s’engage à respecter les décisions concernant les affaires intérieures de l'autre partie sans ingérence de sa part.


Article 6 : Les parties contractantes s’engagent à créer, à développer et à intensifier leurs échanges dans les domaines culturel, universitaire et sportif. Les parties contractantes informeront l’autre partie en cas de manifestations culturelles, universitaires, politiques ou sportives, via leur ambassade, afin de favoriser la mise en place d’échanges.


Titre 3 : De la Coopération Économique


Article 7 :Les parties contractantes s’engagent à promouvoir une coopération économique mutuellement avantageuse tout en respectant leur modèle politico-économique et leurs modalités de création d'entreprise respectives. 



Article 8 :   Les parties contractantes s’engagent par ce traité à ouvrir entre elles, des liaisons de transport de voyageurs, dont au moins :
- Une liaison par ferry entre Poldegrad et Krasserhaven
-Une liaison par ferry entre Maskva et Krasserhaven
- Une liaison aérienne entre Neu-Krassburg et Maskva


Article 9 :  Les parties contractantes s'engagent à édifier, par les moyens de leurs Etats respectifs, ou par des moyens privés, un réseau de canaux de la Mer du Nord jusqu'à la Mer Océane, autrement désigné "Canal Transcontinental". Les parties disposent d'un droit de veto sur tout passage de navire sur les sections comprises dans leur territoire national, mais permettent, a priori, le libre passage des navires civils sauf exception. Le transit des navires militaires sera soumis à autorisation préalable.
 Les caractéristique du dit canal sont fixées en annexe du présent traité.


Article 10 :   Les parties contractantes s'engagent à permettre la formation d'une co-entreprise assurant la gestion, l'entretien et la perception des taxes de transit concernant le susdit Canal Transcontinental. Cette co-entreprise est formée avec des capitaux des deux parties à parts égales, et reste sous supervision des parties respectives. La co-entreprise assurera également la gestion des liaisons par ferry sus-mentionnées. 


Titre 4 : De la Paix Micromondiale


Article 11 : Les parties contractantes s'engagent à ne pas se porter atteinte militairement et à ne pas nuire à leurs intérêts respectifs à travers le Micromonde.


Article 12 : Les parties contractantes s'engagent à coopérer activement afin de renforcer l'interopérabilité entre leurs forces respectives, dans le but d'assurer une mutuelle protection de leurs territoires.


Titre 6 : Des Dispositifs Spécifiques


Article 13 : Le présent traité sera adopté selon les procédures en vigueur dans chacune des Nations. Il entrera en vigueur après ratification complète des parties contractantes. 




Fait à Neu Krassburg, le 03 novembre 2013, selon le calendrier standard micromondial.
Signé par Pavel Gorilov, Président du Conseil des Commissaires du Peuple de la République Populaire du Valdisky.
Signé par Son Excellence Arnulf Böseman, Président de la Semi-Républik du Krassland.



[/justify]
avatar
Pavel Gorilov
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 151
Date d'inscription : 27/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde visite diplomatique au Krassland

Message  Pavel Gorilov le Mar 5 Nov 2013 - 7:09


Pavel Gorilov a écrit:Gorilov affichait également un sourire de contentement. Il avait passé une excellente soirée, et toutes les propositions de coopération avaient été accueillies favorablement. Les quelques points de désaccords avaient été rapidement résolus. Aussi pragmatique que Bösemann, le leader merksiste voyait parfaitement où se situaient les alliés et les adversaires de la République Populaire dans le Micromonde. 


- Parfait. Il reste à trouver un nom à cette co-entreprise. Je pensais également que nous pourrions lui confier la gestion du canal, telle que je vous la propose dans le traité. Et effectivement, dès l'achèvement du canal Transcontinental (qui sera, je l'espère, le premier avant nos concurrents impérialistes), nous pourrons rediscuter de l'extension des liaisons au reste du Micromonde. Krasserhaven et Maskva seront binetôt les premiers ports du Micromonde !
Pour la construction, un consortium pourra être également constitué. 


- Concernant le reste des propositions, nous discuterons avec joie de notre éventuelle intégration ou rapprochement avec l'ACS lors du prochain sommet. Nous avons également déjà quelques liens avec la LEM : le Valdisky a intégré l'assemblée des nations participantes à l'AHLEM sur mon impulsion par le passé. Il faudrait négocier les conditions dans lesquelles le Valdisky pourrait intégrer cette organisation, et ce qu'elle nous apporterait. Une question qui pourra, je n'en doute pas, être à l'ordre du jour d'un prochain sommet au Valdisky.
avatar
Pavel Gorilov
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 151
Date d'inscription : 27/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seconde visite diplomatique au Krassland

Message  Pavel Gorilov le Mar 5 Nov 2013 - 7:09


Egon Schweinwald a écrit:Le président krasslandais parkourut attentivement le projet de traité avant de donner son avis.

Arnulf Bösemann : - Ce projet de traité me semble très bien. je n'ai ke kelkes remarkes mineures a formuler:
- Komme titre je verrais plutôt "Traité krasslando-valdisque"
- Mon nom s'ékrit avek deux n à la fin.
- A l'artikle 8 il faudrait peut être préciser pour la liaison par ferry Maskva-Krassershaven "Dès  ke ce sera tekhnikement possible" ou "après l'achèvement du kanal"
- Le passage "Les caractéristique du dit canal sont fixées en annexe du présent traité." devrait être supprimé car l'élaboration des détails techniques risque de prendre un peu de temps et cela risquerait de retarder la signature du traité
- A l'artikle 10 remplacer  "La co-entreprise assurera également la gestion des liaisons par ferry sus-mentionnées."   par   Une co-entreprise assurera également la gestion des liaisons par ferry sus-mentionnées.    car ce ne sera pas forcément la même entreprise qui assurera l'exploitation des ferries et la gestion du canal.

Une fois faites ces kelkes modifikations, si vous êtes d'akkord nous pourrions signer ce traité. Je le transmettrais rapidement au Krasstag pour ratifikation


Le tracé du futur kanal passant par le territoire de la Réserve du Krassberg, il sera nécéssaire d'obtenir l'akkord du Konseil de tutelle du Krassberg. L'un des 3 membres du konseil est membre de mon parti et un autre est un de vos amis merksistes du PMLK. Donk si vous touchez un mot a vos amis merksistes krasslandais, cela devrait aider a faire avancer le projet.

Par ailleurs je voulais vous demander si la Poldevie dispose d'une base aérienne ou d'un aéroport et le kas échéant s'il serait possible d'envisager un akkord permettant à nos Superdahus d'y faire eskale en kas de besoin et avek votre akkord bien entendu. Cela permettrait de renforcer la protektion des ferrys kontre d'éventuelles attakes de pirates.
avatar
Pavel Gorilov
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 151
Date d'inscription : 27/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum