Construction de nouveaux quartiers à Maskva

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Construction de nouveaux quartiers à Maskva

Message  Andreï Van Ijmeer le Sam 7 Sep 2013 - 22:23

Andreï Van Ijmeer, à la différence des autres commissaires qu'avait eu Maskva par le passé, bien trop obnubilés par leurs mandats nationaux pour s'occuper de leur oblast, avait décidé d'oeuvrer pour Maskva. Déjà, il avait largement contribué avec le budget et l'administration de son Oblast aux débuts des travaux du Canal. Mais cela ne suffisait pas. A présent Maskva subissait un afflux massif d'émigrés vlades et russlaves, attirés par les opportunités d'emploi du Canal et par la stabilité politique du pays. Le Vladivaïa et la Russlavie connaissaient en effet de dures périodes d'instabilité politique. Livrées à l'anomie, leur pouvoir s'était fragmentés en une multitude de cités Etats, micro-pays régis par des seigneurs de la guerre ou des caciques locaux. Le Vladivaïa avait même été partiellement envahi par Edoran, le Belondor et la Legoslavie. Ainsi il en allait de l'honneur de l'hospitalité valdiske que de bien accueillir ces réfugiés.

Van Ijmeer avait donc décidé de se lancer dans la création de grands quartiers d'habitation en périphérie de l'agglomération, le long du tracé du Grand Canal. Pour des questions d'économie et de rapidité, les logements en question étaient produits à la chaîne dans des usines de BTP d'Etat puis livrée sur les chantiers par blocs préfabriqués. De vastes tours étaient ensuite édifiées selon les plans des urbanistes de la PPV (qui s'assuraient de constituer des quartiers sûrs où la police pourrait pénétrer sans mal pour réprimer toute protestation des ouvriers) en quelques jours. Puis c'était l'armada des artisans du SNE qui arrivait pour installer les finitions sur les blocs de béton : plâtre, tuyauterie, électricité, etc... Souvent le travail était grossièrement réalisé, mais enfin, les russlaves ne se plaignaient pas, trop heureux de se voir attribuer gratuitement un logement par l'Etat et un emploi. Ceux qui prenaient la carte du Parti ou les anciens membres du PMLR russlave avaient même le droit à une voiture UAV à demi-tarif en récompense de leur mérite politique. L'Education gratuite était même fournie. Ijmeer s'était assuré qu'on fasse passer un test aux nouveaux arrivants pour trouver les plus intelligents des enfants : ceux là iraient grossir les rangs de l'Académie Militaire de Violëgrad, de l'Université de Maskva ou de l'UPV, afin de constituer la prochaine avant-garde du violëtisme comme cadres ou officiers.

avatar
Andreï Van Ijmeer
Commissaire du peuple

Messages : 50
Date d'inscription : 02/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction de nouveaux quartiers à Maskva

Message  Andreï Van Ijmeer le Dim 3 Nov 2013 - 0:08

La croissance de la population du Valdisky s'était faite plus rapide que selon les prévisions des démographes de l'UdM (qui avaient étés sanctionnés par un an d'exil en Noordzeeland pour mener des recherches sur les populations de phoques du cercle micrarctique). Près de 8 millions de valdiskes devaient aujourd'hui être logés, dont presque 3 millions d'immigrés russlaves et vlades. Cette cohorte d'ouvriers, de paysans et de soldats avait rapidement rejoint les nouvelles habitations des banlieues industrieuses de Maskva, Valdrak, Grad ou Novinski. Mais la cosntruction n'arrivait plus à suivre le rythme des arrivées, et c'étaient des milliers de familles qui s'entassaient en périphérie dans des logements de fortune... Le développement de la nation révolutionnaire ne se ferait pas sans peines décidémentt...


avatar
Andreï Van Ijmeer
Commissaire du peuple

Messages : 50
Date d'inscription : 02/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum