Opération "Matin Calme"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Opération "Matin Calme"

Message  Mikhaïl Diaghilev le Sam 31 Aoû 2013 - 23:06

A la barre du Croiseur "SSV Le Révolutionnaire", le Général de Division Mikhaïl Diaghilev, jumelles vissées sur ses yeux, observait avec délectation le lent ballet qui s'offrait à lui. les uns après les autres, l'armada des navires de transport valdisks sortaient du port de Novograd. A ses côtés, l'Amiral Bogdanov, commandant en chef de la flotte, serrait fiévreusement le micro de la radio dans sa main.

- Allez-y doucement ! Il y a des récifs dans cette passe nom d'un moujik !

Pas question qu'un seul incident vienne émailler cette manoeuvre. Il en allait de ses galons dorés comme de son avenir : soit il aurait droit à une statue de bronze dans un mémorial de la révolution, soit sa pauvre carcasse finirait dans un trou sans lumière au fin fond d'un camp de la Police Politique. Le paquebot "Benyuar" ouvrait la marche, suivi de deux cargos réquisitionnés par la Marine Violette. Puis les deux navires de débarquement flambants neufs SSV Novograd et SSV Valgograd, accompagnés du SSV Mazoutka, un pétrolier-ravitailleur, saluèrent la foule des badauds réunie sur les quais d'un coup de corne retentissant. Une nuée de barges de débarquement et quelques remorqueurs suivaient enfin.
Un des officiers de quart cria tout à coup :


- Amiral ! Cinq hommes à la mer du côté du Benyuar !

En effet, les bidasses, tout à leurs au-revoirs éperdus vers leurs fiancées ou leurs prostituées préférées avaient parfois été dépassés par leur entrain. Cinq têtes casquées surnageaient maintenant difficilement dans les eaux huileuses du port.

- Impossible de stopper la manoeuvre. Nous avons déjà du retard sur le programme. Tant pis pour ces couillons, leurs babouchkas iront les repêcher elles-mêmes.

Mais il était déjà trop tard le Mazoutka filait droit sur eux et son étrave dévora en un instant les malheureux, que plus personne ne vit ressortir perdus dans le bouillon.
Au bout de trois bons quarts d'heure, le convoi était en place. La flotte d'escorte, réunie autour du destroyer, vint s'insérer à l'avant (escorte composée par le Croiseur "SSV Le Révolutionnaire, le "Destroyer "SSV L'Insoumis" et les frégates "SSV Le Litovski" et "SSV Le Lunine" et à l'arrière de la file (la frégate "SSV Le Vaillant" et les corvettes "SSV Eristov" et "SSV Kremliovskaya"). Une heure plus tard, et l'imposante colonne de navires disparaissait à l'horizon, laissant un un noir panache de fumées et de braises derrière elle.



La Flotte valdiske au grand complet

Pendant ce temps, beaucoup plus au sud, la flotille des trois chalutiers valdiskes (Le Gяossonaя, La Kustik et Le Zoяey) était affairée à "pêcher" au large de l'archipel d'Ys. Escortées par la corvette "SSV Stolichnaya", les grandes oreilles valdiskes veillaient consciencieusement sur toute activité maritime, subaquatique ou aérienne en patrouillant en rond devant le détroit de Sorlop et les détroits du Doratos. Le lieutenant Zakousky lui aussi sentait que  l'heure de vérité était venue et ne quittait ni son écran radar ni sa deuxième bouteille de vaudka du regard, tout à sa concentration.

- P... p... pas... pas question de louper un sous-marin krasslandais ou francovar. Camarades ! P... p... pour la révoluzzzion ! lança-t-il à une foule virtuelle.


Le Zoяey, "pêchant" au alrge de l'archipel yssois
avatar
Mikhaïl Diaghilev
Camarade

Messages : 116
Date d'inscription : 05/04/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération "Matin Calme"

Message  Mikhaïl Diaghilev le Dim 1 Sep 2013 - 22:57

Le long convoi de la flotte valdiske atteignait à présent la mer de glace entre le Noordzeeland et la Russlavie. Sous peu la tête de colonne serait aux large des côtes edoranaises.
Dans la salle des cartes du "SSV Révolutionnaire", l'Amiral Bogdanov s'interrogeait, toujours crispé, sur sa décision de prendre une telle route.


- Lieutenant Pikrokol, des nouvelles du Saint-Empire ? J'espère qu'ils ont bien eu notre missive. Sinon nous sommes mûrs pour nous coltiner toute leur flotte.

Ralentir la cadence pour donner un signal rassurant aux edoranais ou accélérer au risque de se voir considéré comme une menace ? Finalement l'Amiral se décida sur un coup de tête.

- Contactez le Contre-Amiral Jagermeister que nous accélérons de 3 noeuds. Nous verrons bien les réactions des sémaphores et des patrouilles rencontrées. Je veux une vigie en permanence pour nous signaler les icebergs éventuellement présents sur la route. Avec la fonte des glaces en été, ils peuvent descendre loin au sud. On enverra la corvette Eristov en avant pour nous les repérer.

Pas de détection de la part du "Lunine", non plus ?
Si au moins nous avions l'écho d'un sous-marin, nous saurions à quoi nous en tenir. Cet absence d'espionnage de la Triple-Alliance n'est pas normale, pour sûr...

Le caractère paranoïaque des officiers valdisks se vérifiait constamment, habitués dès l'école militaire à subir une surveillance constante et oppressante de la part de la Police Politique.

Une nouvelle nuit tombait sur l'impressionnant défilé naval de la puissance merksiste. La fumée des cheminées des gros bateaux gris se confondait déjà dans le ciel avec l'ombre qui tombait sur les flots nordiques dans un tableau apaisant. Seul le gros ronron des moteurs, le cri d'une mouette ou le vomissement d'un troufion venait troubler la quiétude ambiante. Un calme trompeur puisqu'aux passerelles des navires, on s'affairait, pendant que dans les ponts du paquebot "Benyuar", les bidasses tuaient le temps en improvisant des concerts avec les moyens du bord et en se saoulant copieusement à la vaudka bon marché.
avatar
Mikhaïl Diaghilev
Camarade

Messages : 116
Date d'inscription : 05/04/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération "Matin Calme"

Message  Mikhaïl Diaghilev le Lun 2 Sep 2013 - 11:48


Klaus Störtebeker a écrit:Amirauté - Palais Corvin, Allancia, Edoran.

- Amiral ! Des rapports concordants du navire de renseignement MIE Obscurité et de nos 3 sous-marins de la Force de Sécurisation du Nord confirme l'arrivée en Mer des Glaces d'une flotte valdisk importante...

- Oui, Capitaine, je viens à l'instant d'être prévenu par le Ministère. Leur Etat-major nous a prévenu. Où est le groupe aéronaval du MIE François-Xavier ? Et le groupe du croiseur MIE Fransie ?

- Le porte-avion et son escorte sont bien au large de Portneuf, à la limite de la Zone Maritime Ouest. Le Fransie et son escorte sont réparti dans le golfe de Lucéra et au large de Port-Royal, Amiral.

- Bien, ordonnez une surveillance passive de leur part, nous ne sommes pas inquiet, et dîtes aux sous-marins de suivre les valdisks à distance. Idem pour les sous-marins de la Zone Ouest et de la Zone Mer Océane quand ils y seront. Je veux un rapport toutes les heures.

- Bien Amiral.
avatar
Mikhaïl Diaghilev
Camarade

Messages : 116
Date d'inscription : 05/04/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération "Matin Calme"

Message  Mikhaïl Diaghilev le Mer 4 Sep 2013 - 21:50

La flotte valdiske avait dorénavant dépassé Edoran et se trouvait donc au large du port de Travna. Sous peu les navires de guerre et de transports merksistes croiseraient non loin du détroit séparant l'Ardanie de la métropole belondaure. En tête de flotte, la frégate SSV Litovski télégraphia au sémaphore belondaure le plus proche une demande en bonne et due forme de transit par le détroit. La frégate déclarait dans son message une vingtaine de bateaux en transit dont 7 navire de guerre, chargés en tout et pour tout de 8000 soldats, en direction de la Mer Océane.

A la barre du croiseur SSV "Le Révolutionnaire", l'Amiral Bogdanov sirotait une vaudka de luxe, une éponge humide sur le front.


- Je ne veux plus un seul message radio à la barre, sauf si ce sont les belondaure ! J'en ai plus qu'assez que Jagermeister me rappelle tous les quart-d'heure pour me dire que le "Benyuar" ou le "Novograd" perdent leurs troufions. Ils n'ont qu'à mieux tenir l'alcool, que diable !

Effectivement, à l'arrière de la flotte on pouvait admirer de magnifique rangées de soldats valdiskes penchés par dessus la rambarde des ponts, vomissants tripes et boyaux dans la mer. Quelque fois l'un deux chutait, récupéré aussitôt par une frégate ou par la nuée de barges et de remorqueurs. Loin d'être l'effet de l'alcool, c'était plutôt la traduction d'une croisière qui s'éternisait.
avatar
Mikhaïl Diaghilev
Camarade

Messages : 116
Date d'inscription : 05/04/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération "Matin Calme"

Message  Mikhaïl Diaghilev le Sam 7 Sep 2013 - 19:30

Après 36 heures d'attente interminable, et faute de réponse des autorités Belondaures, l'escadre valdiske avait contourné l'Ardanie par le sud, évitant toute entrée dans les eaux territoriales impériales. La suite avait paru encore plus longue aux officiers de la Marine Violette. Il avait fallu à la vingtaine de navires cheminer dangereusement dans les passes entre îles nautiennes. Une navigation rendue encore plus risquée par le mauvais temps et les récifs, mais bienheureusement les marins, bien entraînés, avaient réussi à s'en tirer sans trop de casse, même si un cargo avait talonné sur un rocher submergé. Un des remorqueurs l'avait bien vite sorti de ce mauvais pas pour reprendre sa place dans le convoi.
Arrivé à proximité de leur but, l'Amiral Bogdanov avait laissé la place, au commandement des opérations, au Général de Division Mikhaïl Diaghilev. Le nouveau chef d'Etat-major merksiste ordonna à l'un des officiers à la barre :


- Contactez le Comité Exécutif et le Démocéphale. Nous sommes prêt. Dès que nous avons le feu vert, nous lançons l'opération "Matin Calme".

A partir de 5 heures du matin, plusieurs barges avaient pu accoster sur les plages de la République Communale de Poldévie, tandis que les cargos, guidés par des bateaux-pilotes poldèves avaient pu accoster sans encombre au port de La Ville. Les navires de guerre de la Marine Violette avaient supervisé l'opération de loin.
Pendant ce temps en ville, avec l'aide de camarades du M.E.E poldève, le gros des troupes du corps expéditionnaire, principalement composées d'unités du 2ème Corps d'Armée, débarquaient. Dans un grand fourmillement d'hommes et de véhicules, les troupes violëtistes se positionnaient aux endroits stratégiques de la petite île, aidant les forces de l'ordre à rétablir l'autorité du pouvoir central sur la totalité du territoire. Si la majorité des habitants regardait ce déferlement militaire avec surprise et inquiétude, ce n'était pas le cas des quelques milliers de camarades du M.E.E qui avaient été avertis de longue date.


Les soldats violëtistes au port de La Ville, sortant du paquebot "Benyar"

Diaghilev de son côté, avait laissé le commandement de la flotte à l'Amiral pendant qu'il se rendait à terre dans une des barges, avec le reste de la troupe. L'officier en profita pour discourir devant les bidasses pendant la traversée sur l'honneur qu'il y avait à participer à l'une des grandes étapes du Violëtisme, essayant de réanimer la foi dans le Parti de soldats passablement fatigués par la traversée. Enfin l'on débarqua sur l'une des plages de la zone touristique. La quantité d'hommes et de matériel était impressionnante. Trop importante même, pour une si petite plage : plusieurs camions et blindés se trouvaient ensablés, congestionnant toute la circulation vers les dunes. Le convoi des officiers fut dirigé, dans des jeeps, vers le siège du pouvoir à La Ville, afin de se concerter avec les responsables du MEE au pouvoir sur la suites des opérations, politiques cette fois.



Débarquement des troupes violëtistes dans la zone touristique de l'île

Tout en allumant un cigare, calé dans un des sièges inconfortable de sa jeep, Diaghilev regardait, pensif, la bruine tomber sur La Ville. L'officier et le commissaires politique qui l'accompagnaient restaient eux aussi silencieux, concentrés sur leur mission.

- Camarades, nous n'avons pas le droit à l'erreur. Le Palais Volker est formel là-dessus. Si nous tenons à nos têtes, la coordination avec le M.E.E. doit être totale et parfaite. Cependant j'ai un bon pressentiment concernant le déroulement du référendum. Les camarades sont majoritaires ici et ce sont eux qui nous ont proposé la chose, alors soyons optimiste, ce sera un moment de gloire pour la patrie de Vladimir Violêt et celle de Mayo !
avatar
Mikhaïl Diaghilev
Camarade

Messages : 116
Date d'inscription : 05/04/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération "Matin Calme"

Message  Mikhaïl Diaghilev le Mar 10 Sep 2013 - 14:36

Réunis dans les salons du palais Gulnavin, les cadres dirigeants du M.E.E. Poldève et l'Etat-Major de campagne valdisk supervisaient le vote en cours. A midi, le Général Mikhaïl Diaghilev, en charge de l'opération Matin Calme était venu faire le point sur la situation avec Xen Diaoping, cadre du Mouvement communaliste poldève parlant le valdisk. Le général fumait un long cigare nautien, comme à son habitude, pendant que le bureaucrate s'affairait, assis devant une grande table en marbre clair recouverte d'une épaisse couche de rapports. Ces documents provenaient des agents de la Police Politique Violëtiste postés à chaque bureau de vote. Depuis les grandes verrières du premier étage du Palais on apercevait une colonne de fumée noire, seul témoignage des escarmouches entre opposants poldèves et les troupes de l'Armée Violette.


- Quels soиt les chiffяes, camaяades ?

- Ils soиt boиs, moи Géиéяal. Plus de 50% de paяticipatioи à midi. Les camaяades militaиts du Mouvemeиt soиt allés voteя eи masse comme pяévu. Il яeste eиcoяe quelques militaиts et le яeste de la populatioи qui и'a pas fiиi de s'expяimeя. Иous pяévoyoиs quelques 70% eи иotяe faveuя. Quelques iиcideиts à déploяeя daиs le IIиd aяяoиdissemeиt malheuяeusemeиt...

- Oui, je suis au couяaиt. Mais l'iиfaиteяie, avec l'aide de quelques bliиdés a dégagé les baяяicades. La situatioи est sous coиtяôle. De toutes maиièяes иous и'avioиs eи face que quelques ceиtaiиes d'excités subveяsifs, яieи qui puisse яemettяe eи cause la légitimité de la votatioи.



Le gradé se retourna vers la fenêtre. A l'horizon on pouvait voir les reliefs montagneux du centre de l'île, couverts de forêts et de champs. Le général avait hâte d'en finir avec cette affaire pour pouvoir enfin se rendre dans les caves, remplir sa valise de délicieux cigares nautiens, délicatement parfumés. Cette île était vraiment parfaite. Non seulement on y trouvait des produits de luxe et exotiques qui manquaient sur le marché valdisk, mais la Poldévie constituait également une base stratégique pour l'Armée Violette afin d'intervenir en Mer Océane et sur le Continent Sud.

- Яéjouissoиs-иous, camaяades ! Bieиtôt la Яépublique Commuиale fusioииeяa avec la Яépublique Populaiяe pouя eи coиstitueя le ciиquième oblast ! Tяiиquoиs ! Pavel, vaudka pouя tout le moиde, s'exclama Diaghilev eи diяectioи de soи aide de camp.
avatar
Mikhaïl Diaghilev
Camarade

Messages : 116
Date d'inscription : 05/04/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération "Matin Calme"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum