Réunion de crise au siège de la PPV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réunion de crise au siège de la PPV

Message  Boris Koloskopy le Jeu 11 Juil 2013 - 17:29

Au siège de la Police Politique Violëtiste, la situation était extrêmement tendue. D'abord il y a avait eu cette manifestation à Maskva, puis une autre à Valgograd. Puis les choses avaient dégénéré, les manifestations se transformaient en émeutes, les émeutes s'étendant à tout le pays. Les commissariats de la PPV ou des oblasts rapportaient des mouvements insurrectionnels spontanés et des batailles de rues à Oorenburg, à Autchka, à Grad-am-See. A Brevsk, les émeutiers de Valgograd avaient déferlé en camions malgré les barrages établis par la PPV et avaient réussi à incendier le commissariat d'Oblast.
Dans les bureaux de Maskva les officiers couraient d'un cubicule à l'autre, hurlant dans leur téléphone des ordres contradictoires. Boris Koloskopy lui-même, dans son bureau, gérait à la fois la situation dans le pays et à Maskva avec son aide de camp et ses officiers subalternes.


- La situation se dégrade d'heure en heure. Bientôt nous allons saturer et ne pourrons plus envoyer de renforts supplémentaires. L'oblast de Brevsk est déjà hors de contrôle et les troupes anti-émeutes essayent de contenir les émeutiers au sud de Brevsk pour éviter qu'ils fassent jonction avec ceux de Maskva.
Où en est-on dans la Capitale, Lontarine ?

Sergueï Lontarine, capitaine de la PPV, était en charge de la sécurité des grandes avenues et de la Place Violette.

- Les troupes ont dégagé les grandes artères mon Poljkovnik, mais nous rencontrons toujours des barricades. Les quartiers nords et sud-est sont toujours en proie à de violentes batailles de rue. Côté dégâts, on a dénombré 80 magasins saccagés avenue de la Révolution et environ deux cents véhicules incendiés.

Le Polkovnik doutait. Que pouvait-il faire pour endiguer cela ? la PPV était certes puissante, mais pas omnipotente. Il était sûr que s'il avait pris d'assaut le siège du MVU comme autrefois il aurait pu arrêter quelques meneurs et obtenir de précieuses informations sur les émeutiers, mais il ne pouvait plus se le permettre aujourd'hui. L'équilibre des pouvoirs, malgré un Président du Conseil conservateur, était loin d'être favorable au CCP. La rue ne soutenait plus Raspoutine, quant au conseil des commissaires, il comptait deux modérés, un MViste et un conservateur. Si les modérés décidaient de revenir sur leur vote ou si une élection de député avait lieu, le président tomberait.

- Continuez à maintenir la pression sur Brevsk et sécurisez les grandes artères de Maskva. Nous ne devons pas perdre d'autres capitales d'Oblast. Je vais me rendre au Palais Volker pour convoquer un Conseil des commissaires, afin d'évaluer la situation politique et proposer l'emploi des forces armées violettes. En attendant nous allons envoyer le 5e BLM sur Maskva pour protéger le Palais avec des chars légers.

Les chars allaient sortir de Violëtgrad pour Maskva. Le Valdisky connaissait là sa période la plus agitée depuis la révolution violëtiste de 2012.

__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Directeur de la PPV

Ex Commissaire au gouvernement de la République Populaire
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 490
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion de crise au siège de la PPV

Message  Boris Koloskopy le Mar 4 Mar 2014 - 14:55

Koloskopy était consterné à son bureau. Qu'est-ce qui avait bien pu décider Gatline à faire exécuter une telle folie au ZZZ ? ! Donner l'ordre de tirer ? Au beau milieu d'une guerre froide par russlaves interposés ? Cela relevait de la folie pure, voire de la haute trahison puisqu'il risquait de déclencher une guerre bien réelle au mépris de sa hiérarchie, le souverain zollernois n'en ayant pas été à l'origine.
Mais l'affront ne pouvait être laissé impuni : ainsi le Polkovnik ordonna-t-il une riposte mesurée mais ferme, accompagnée d'un faux communiqué de Bourikov pour justifier la chose aux yeux des nations tierces. Il n'allait pas faire passer la PPV pour une bande d'amateurs qu'on pouvait traîter avec une telle désinvolture...
Le Pokovnik décrocha donc son téléphone :


- Convoquez-moi Karimov et Bakramian dans mon bureau. Tout de suite.

__________________________________
Polkovnik Boris Koloskopy
Directeur de la PPV

Ex Commissaire au gouvernement de la République Populaire
avatar
Boris Koloskopy
Ordre du Violët Rouge
Ordre du Violët Rouge

Messages : 490
Date d'inscription : 19/03/2013
Localisation : Maskva

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum